Accueil > Business > Petits restaurants : comment utiliser le Big Data pour gérer l’inventaire
petits restaurants big data

Petits restaurants : comment utiliser le Big Data pour gérer l’inventaire

Dans le cadre d’un projet universitaire, des étudiants de la Cornell University ont utilisé le Big Data pour aider un restaurant à gérer plus efficacement son inventaire. Découvrez comment les petits restaurants peuvent utiliser le Big Data. 

Contrairement aux idées reçues, le Big Data n’est pas réservé aux grandes entreprises. Le pouvoir des données peut aussi être utilisé par les petits business, et notamment les restaurants. Par exemple, il est possible de combiner les données récoltées par le restaurant avec Excel pour prendre de meilleures décisions. Des connaissances basiques en statistiques sont la seule condition.

Petits restaurants : le Big Data pour gérer l’inventaire plus efficacement

Ainsi, dans le cadre d’un cours intitulé « Designing Data Products », dispensé par Lutz Finger à la Cornell University, des étudiants sont venus en aide à un petit restaurant familial du Jersey Shore. Leur objectif était de permettre à cette petite enseigne réputée d’utiliser ses données pour prendre des décisions autour de la gestion de son inventaire.

Le Circus Drive-In Restaurant sert environ 100 000 clients par an. Situé près d’une plage, son taux de fréquentation dépend principalement de la météo. Comme l’explique le gérant Richard Rose, il est donc très difficile de gérer son inventaire, car la météo ne peut pas être prédite longtemps à l’avance.

La maison sert principalement des burgers frais, concoctés sur commande, et n’utilise pas de viande de surgelée. Cette approche complique encore davantage la logistique. Pour cause, si les stocks de viande ne sont pas utilisés, ils finissent à la poubelle, engendrant des coûts liés au gâchis. Au contraire, si les stocks ne sont pas suffisants, les clients seront déçus et le manque à gagner peut être terrible.

Jusqu’à présent, le manager gérait manuellement l’inventaire en gardant une trace écrite de chaque produit utilisé sur papier. Pour prédire les stocks nécessaires, le gérant doit simultanément jouer les rôles de météorologiste, d’économiste et de restaurateur.

Petits restaurants : un modèle pour prédire la demande et gérer les stocks

Même si son intuition a fait ses preuves à travers le succès du restaurant, le Big Data peut lui être d’une aide inestimable. Ainsi, les étudiants de Cornell ont développé un modèle permettant de prédire la demande en hamburgers. Ce modèle se base sur les données de vente du restaurant datées de 2015 et 2016, mais aussi sur les données météorologiques historiques et sur le calendrier. Ces données ont été récupérées très facilement, et ont permis d’accéder à des statistiques utiles comme la température maximale, l’humidité moyenne et la probabilité qu’un orage éclate.

Les étudiants ont ensuite transformé ces données pour les rendre utilisables. Ils ont ensuite utilisé Excel avec un plugin XLMiner pour analyser ces données. En comparant ce modèle avant l’ancienne méthode manuelle utilisée par le restaurant, on constate son efficacité. En utilisant uniquement son intuition, le restaurant risque de gâcher entre 4200 et 3800 steaks. En utilisant le Big Data, le nombre de steaks gâchés peut être réduit à seulement 700.

Pour les petits restaurants, le Big Data peut donc permettre de réduire le gaspillage, et de faire gagner du temps au manager pour s’occuper directement du restaurant plutôt que de consacrer son énergie et son temps aux prédictions.

Si les données à disposition du restaurant ne sont pas suffisantes, il est possible de les combiner avec des données accessibles publiquement. C’est ce qu’ont fait les étudiants de la Cornell University en utilisant les données météorologiques et touristiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend