Accueil > Solutions Cloud > Amazon > Amazon Web Services – Retour sur l’histoire et les origines d’AWS
Retour sur les origines d'Amazon Web Services

Amazon Web Services – Retour sur l’histoire et les origines d’AWS

Dans le cadre du dixième anniversaire d’Amazon Web Services, le CEO Andy Jassy est revenu sur les origines de cette activité. De l’idée de départ à sa concrétisation, découvrez comment est né le géant AWS. 

Il y a dix ans, Amazon lançait Amazon Web Services, son Infrastructure Cloud en tant que service. À l’époque, il s’agissait seulement d’un petit business parallèle à l’activité principale d’Amazon.com. Aujourd’hui, c’est une entreprise à succès, indépendante, jouissant d’une croissance annuelle de 10 milliards de dollars

Selon Synergy Research, dans la décennie qui a suivi son lancement, AWS est devenue l’infrastructure cloud la plus populaire de la planète. Avec plus de 30% de parts du marché, elle cumule davantage de parts que ses trois principaux concurrents, Microsoft, IBM et Google.

cloud-services-classement

Les véritables origines d’Amazon remontent aux années 2000, lorsque Amazon était une compagnie différente de celle qu’on connait aujourd’hui. Il s’agissait d’une entreprise de e-commerce qui rencontrait d’importants problèmes d’échelle. C’est à cause de ces problèmes que la firme a dû créer un système interne afin de gérer sa croissance. C’est ainsi que sont nées les fondations d’AWS.

Dans le cadre d’un récent événement à Washington, le CEO d’AWS Andy Jassy, présent depuis les premiers jours, a tenu un discours. Il a expliqué comment ce système, développé par besoin pendant trois ans, s’est transformé sans aucune prévision en un business à part entière qui deviendrait AWS.

Créer des systèmes internes

andy-jassy-aws

Tout a commencé dans les années 2000, lorsque l’entreprise souhaitait lancer un service de e-commerce baptisé Merchant.com, visant à aider les marchands tiers comme Target ou Marks & Spencer à développer des sites de shopping en ligne à partir du moteur de e-commerce d’Amazon. La tâche de développer une plateforme de développement externe s’est toutefois révélée bien plus complexe que prévu.

Pour cause, lors de son lancement en 1994, comme beaucoup de startups, Amazon n’avait pas pensé à ses besoins futurs. Au lieu d’un environnement de développement organisé, c’est un véritable désordre qui a été créé par accident. Le grand défi a ensuite été de séparer les différents services pour créer une plateforme de développement centralisée utile pour les tiers.

À ce stade, l’entreprise a fait ses premiers pas vers la création de l’entreprise AWS en transformant ce désordre en un ensemble d’APIs bien documentées. Ceci a permis de faciliter le développement de Merchant.com, mais également d’aider les développeurs internes. Grâce à ce changement, l’entreprise bénéficiait d’un moyen mieux organisé et discipliné pour développer des outils internes. C’est ainsi que la firme est discrètement devenue une entreprise de services. 

À la même époque, l’entreprise connaissait une croissance rapide et engageait de nouveaux ingénieurs logiciels, mais ne parvenait pas à accélérer la création d’applications. En se penchant sur le problème, Jassy, alors chief of staff du CEO d’Amazon Jeff Bezos, découvrit une plainte récurrente de la part des exécutifs. Alors que ces derniers attendaient qu’un projet prenne trois mois, ce délai ne permettait que de mettre en place la base de données, les composants de calcul ou de stockage. Chaque partie de l’entreprise développait ses propres ressources pour un projet individuel, sans objectif de les réutiliser par la suite. 

Les équipes internes d’Amazon avaient besoin d’un ensemble de services d’infrastructure en commun auquel chacun pourrait accéder sans avoir à repartir systématiquement de zéro. C’est alors que l’entreprise a réalisé qu’elle pourrait aller encore plus loin dans cette direction.

Une idée aussi bonne que saugrenue

amazon-web-services_logo

Durant son discours, Jassy a évoqué un séjour entre exécutifs chez Jeff Bezos en 2003. C’est durant ce séjour que l’équipe exécutive tenta d’identifier les principales compétences de l’entreprise. Cet exercice était censé durer 30 minutes, mais s’est finalement étendu plus longtemps. Bien entendu, l’équipe savait qu’elle avait la capacité d’offrir une large sélection de produits, et qu’elle était en mesure de livrer toutes les commandes, mais elle s’est aperçue qu’elle avait d’autres compétences inexploitées.

Les exécutifs se sont aperçus qu’ils étaient également devenus plutôt bons pour diriger des services d’infrastructure comme le calcul, le stockage et les bases de données. Par ailleurs, ils étaient maintenant aptes à gérer des data centers fiables, économiques et scalables. C’est à ce moment que l’idée de ce que pourrait être AWS fût formulée pour la première fois, et que la possibilité d’une nouvelle activité de fournisseur de services d’infrastructures aux développeurs fût évoquée.

Le système d’exploitation pour internet

Durant l’été 2003, les exécutifs d’Amazon commencèrent à penser à cet ensemble de services comme à un système d’exploitation pour internet. L’idée était que les entreprises seraient tentées de développer des applications à partir de services d’infrastructure, à condition que les services adaptés existent.

Le débat suivant fût alors de déterminer les composants adaptés à ce système d’exploitation, et comment Amazon pourrait aider à les mettre en place. À l’automne 2003, ils conclurent que tous ces composants nécessitaient d’être créés. Le défi était de taille, mais Amazon mit tout en œuvre pour le relever et créer AWS. 

Quelques années plus tard, l’infrastructure en tant que service était fonctionnelle. Cette idée révolutionnaire mit du temps à se populariser, mais elle est désormais un business très lucratif. AWS fut également pionnière en lançant Amazon Elastic Compute Cloud, un service d’infrastructure cloud moderne, en août 2006.

La concurrence mit plusieurs années à apparaître. C’est pour cette raison qu’Amazon possède encore à l’heure actuelle une grande quantité de parts du marché. Aujourd’hui toutefois, des concurrents de taille comme Microsoft, Google ou IBM sont déterminés à prendre sa place.

En toute humilité, Andy Jassy avoue qu’aucun membre de l’équipe n’aurait eu l’audace de prédire un tel succès pour AWS. Malgré tout, avec le recul, on peut considérer qu’Amazon s’est comportée en visionnaire en développant une idée à laquelle nul autre n’a pensé à l’époque. Il s’agissait tout simplement du futur de l’informatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend