De nombreuses démissions chez Apple

Apple : nombreuses démissions dans les équipes IA et iCloud

Il semblerait qu’Apple ait récemment fait face à une démission massive, notamment au sein des départements de l’IA et de l’iCloud. Selon les analystes, ces employés qui sont pour la plupart des ingénieurs, auraient entre autres démissionné à cause d’une vague de recrutements. 

Démission massive d’ingénieurs

La marque à la pomme n’a fait aucune déclaration par rapport à cette vague de démissions au sein de quelques-uns de ses départements clés. Les faits ont été révélés par Marc Gurman, un journaliste spécialisé dans les industries technologiques. Ce journaliste couvre souvent Apple et découvre l’affaire au cours d’une investigation. Les démissions toucheraient principalement trois départements : celui de l’intelligence artificielle, de la santé et de l’iCloud

Les démissionnaires sont pour la plupart des ingénieurs qui ont déjà travaillé pour d’autres entreprises faisant partie des plus influentes sur le marché de la technologie et de l’Internet (Google, Netflix, Amazon, …). Certains ont quitté Apple pour devenir enseignant-chercheur à l’Université de Washington. Ceci, après avoir dirigé une équipe de recherche sur l’IA appliquée à la santé dans l’entreprise. D’autres, comme un ingénieur du département Cloud d’Apple, sont partis rejoindre Google.

Les spéculations autour des démissions

De nombreuses démissions chez Apple

Face à cette vague de départs chez Apple, tout le monde y va de sa théorie. Marc Gurman pour sa part évoque les nombreux recrutements chez Apple comme cause probable de certains départs, mais pas seulement. Ces démissions dit-il pourraient également s’expliquer par le refus d’Apple d’accorder le télétravail à ces employés. Cette affaire a d’ailleurs fait du bruit au mois de juillet dernier. 

Les employés d’entreprise d’Apple ont plus de flexibilité que le personnel de vente au détail. Mais certains disent que cela reste en décalage par rapport à d’autres grandes entreprises technologiques de la Silicon Valley. Twitter et Facebook par exemple ont ​​déjà annoncé une politique de travail à domicile permanent. Des employés d’Apple auraient reçu des propositions de travail qui répondaient à leur besoin de flexibilité. Dans une enquête sur le travail à distance menée par les employés en juin, 36,7% des personnes interrogées ont déclaré craindre de devoir quitter Apple en raison du manque de flexibilité (1 735 personnes ont répondu à la question).

Pin It on Pinterest