iOS

iOS : tout savoir  sur le système d’exploitation mobile d’Apple

Lancé avec le tout premier iPhone, le système d’exploitation mobile d’Apple, iOS, a maintenant 14 ans. Mais que représentent ces fameuses lettres ?

iOS a été un phénomène exceptionnel pour Apple, révolutionnant le fonctionnement des téléphones portables. Mais beaucoup de changements se sont produits depuis la première version en 2007. Désormais, l’iOS exploite les capacités IA pour faire évoluer les technologies. De plus, Apple met de plus en plus en avant la protection des données utilisateurs sur ses appareils. Mais avant cela, qu’est-ce qu’iOS ?

iOS : les bases

Le terme iOS, autrefois connu sous le nom de iPhone OS, désigne le système d’exploitation pour appareils mobiles développé par Apple. Il figure parmi les logiciels les plus installés sur le marché mondial, après l’Android de Google.

Le logiciel forme le fondement d’autres programmes élaborés par Apple, en particulier watchOS, tvOS et l’iPadOS. Ce logiciel est breveté, mais certaines composantes peuvent être utilisées en open source sous réserve de la licence Apple Public Source License.

Chaque année, une nouvelle édition du système iOS fait son apparition. En août 2021, la dernière version est l’iOS 14. Elle a été accessible au public en septembre 2020. Celle-ci a introduit plusieurs modifications au niveau de son interface. Les plus notables concernent la faculté de faire apparaître des widgets, une nouvelle interface plus conviviale et une meilleure intégration de Siri.

iOS

Histoirique

La naissance de l’iPhone iOS a été dévoilée par Steve Jobs lors de l’événement Macworld au début de 2007. À cette époque, l’iPhone avait des fonctionnalités limitées et ne disposait pas d’un store d’applications. 

En effet, l’App Store a été inauguré à partir de 2008 et comptait 500 applications à son lancement. Ces derniers sont passés à plus de 2,1 millions d’apps iOS en mars 2018, parmi lesquelles environ 1 million sont pour les iPads.

Le 24 avril 2015, Tim Cook, PDG d’Apple, a annoncé la sortie de la montre connectée Apple Watch, utilisant watchOS comme système d’exploitation. En fait, ce dernier repose sur iOS.

Apple a également rendu public son premier cours gratuit de l’iOS Developer Academy en octobre 2016. Cette formation a pour but de former les développeurs à créer et gérer au mieux les applications destinées à l’écosystème d’Apple.

iOS : les différentes caractéristiques

Interface

iOS dispose d’une interface exploitant les fonctions multi-touch. L’utilisateur peut ainsi les gérer en se servant du toucher, des boutons et des autres éléments de contrôle. En général, l’écran d’accueil se compose de plusieurs icônes et widgets. En réalité, ces derniers permettent de lancer l’application correspondante, alors que les widgets offrent un accès direct à un contenu.

Applications

Applications-IOS

Les systèmes iOS disposent de logiciels préinstallés comme les Plans , Mail, TV, FaceTime, Music, Santé et Wallet. En outre, ces applications peuvent être récupérées via le catalogue officiel de l’App Store où les programmes sont contrôlés avant leur diffusion.

Il est aussi possible de faire installer directement les applis iOS en utilisant un programme IPA mis à disposition par le fournisseur du logiciel. Ces applications se composent essentiellement du SDK d’iOS ou kit de développement logiciel accompagné de Xcode. 

Le plus souvent, elles font appel à des langages de programmation compatibles avec les normes officielles, notamment Objective-C et Swift  Or. En 2017, Apple a modifié ses principes de base en spécifiant notamment que les concepteurs d’applications ne pourront plus utiliser de messages-guides personnalisés.

Écran d’accueil

Au bas de cet écran apparaissent des icônes et un dock qui permet de fixer les éléments utilisés le plus fréquemment. Avec iOS 7 et les systèmes ultérieurs, il est possible d’accéder à la recherche Spotlight. Il suffit de glisser le curseur partout sur l’écran. Sous iOS 9, Spotlight est accessible de deux façons.

Depuis la version 3 d’iOS, les images en arrière-plan peuvent être définies pour l’écran d’accueil. Cette caractéristique est réservée à certains systèmes de 3e génération. En particulier, l’iPhone 3GS, l’iPod touch de 3e génération avec iOS 4.0 ou ultérieur et les modèles d’iPad.

Accessibilité

La plateforme iOS offre de nombreuses possibilités pour assister les usagers à mobilité réduite tels que les malentendants et les malvoyants. Parmi les principales fonctionnalités du système figure VoiceOver. Cette technologie lit les informations affichées à l’écran permettant de naviguer en utilisant certains gestes.

En complément des accessoires « Made for iPhone », présentés en 2013 lors du lancement de l’iOS 7, Apple a élaboré une nouvelle technologie exploitant les fonctions Bluetooth. Ainsi, les appareils tiers qui sont compatibles se connectent directement aux iPhone pour transmettre directement les informations audio aux utilisateurs.

Siri

SIRI

Existant comme application dans l’App Store depuis 2010, l’assistant vocal Siri a intégré l’iPhone 4S en 2011. À ce moment-là, l’application distincte a été retirée de l’App Store.

En 2016, avec la version 10 d’iOS, Apple a autorisé les tiers à accéder à Siri en limitant ses interventions, parmi eux des services de messagerie, des systèmes de paiement, de transport public et de communication Internet. 

Dès la sortie d’iOS 11, de nouvelles mises à jour ont été effectuées par Apple pour rendre la voix de Siri plus claire. Désormais, il peut traiter les demandes de localisation, les traductions linguistiques ainsi que certaines opérations supplémentaires.  

iOS : comment ce système utilise-t-il l’IA ?

Apple de son côté ne cesse d’évoluer, et cette fois en exploitant les possibilités offertes par l’intelligence artificielle. De l’apprentissage automatique au traitement du langage naturel, la marque à la pomme a introduit une foule d’améliorations. Ces avancées aident les développeurs d’applications mobiles à créer de meilleures applications iOS alimentées par l’IA. 

PencilKit, un cadre de dessin introduit dans iOS 13, a également été alimenté par l’apprentissage automatique cette année. Découvrez ci-dessous les dernières innovations apportées à iOS 14 au niveau de l’intelligence artificielle.

Core ML

La visionneuse de modèles Core ML dans Xcode 12 a été remaniée et contient désormais plus d’informations. Le nouvel onglet de métadonnées indique la distribution des couches pour le modèle Core ML. Plus particulièrement, la section utilitaire se compose de deux nouvelles fonctionnalités : Model Encryption et Model Deployment.

Déploiement du modèle Core ML

Apple a introduit une nouvelle API de déploiement qui permet de mettre à jour les modèles Core ML à la volée, indépendamment des mises à jour des applications. Pour activer le déploiement de modèles, il faut opter pour l’archivage des modèles Core ML et effectuer quelques étapes dans le tableau de bord de déploiement de modèles d’Apple.

Cryptage des modèles Core ML

Auparavant, les fichiers des modèles Core ML intégrés dans les applications n’étaient pas chiffrés. Cela signifie que les informations confidentielles peuvent être extraites et exploitées assez facilement. 

Pour remédier à ce problème, Apple a introduit une fonction facultative de chiffrement du modèle permettant de sécuriser le modèle. Elle fonctionne à peu près de la même manière que la signature des applications en utilisant l’identifiant d’équipe Apple particulier.

Create ML

Create ML est un cadre de création de modèles. Il facilite la formation de modèles d’apprentissage automatique personnalisés sur macOS, sans code, grâce à des outils de conception visuelle et de glisser-déposer.

Il fournit une variété de types de modèles pour l’entraînement de classificateurs d’images, d’objets, de sons, de textes et de systèmes de recommandation. Apple a annoncé un certain nombre d’améliorations de Create ML lors de la WWDC 2020. La prise en charge de la formation de modèles de transfert de style vidéo et image a peut-être été la plus grande mise à jour de cette année.

Create ML permet de définir des points de contrôle qui servent à créer des modèles d’instantanés intermédiaires à différents stades de la formation. Grâce à ces instantanés, il est possible de comparer les résultats des modèles à différents stades de la formation.

ML Compute 

Avec iOS 14, il existe un autre nouveau cadre d’apprentissage automatique : ML Compute. Celui-ci sert spécifiquement à accélérer la formation et la validation des réseaux neuronaux en utilisant des BNNs haute performance pour le framework Accelerate sur le CPU, et Metal Performance Shader pour le GPU.

Il est important de noter que l’API du framework ML Compute ne peut pas être utilisée pour construire des modèles Core ML a pour but de booster les frameworks d’apprentissage automatique du niveau inférieur.

Traitement du langage naturel

Les cadres du langage naturel et de la vision sont construits au-dessus de Core ML. Ils contribuent, d’une manière générale, à la signification sémantique et à la compréhension des textes.

L’année dernière, le cadre a reçu une foule de nouvelles fonctionnalités, telles que l’analyse des sentiments, le marquage et l’intégration des mots, l’identification de la langue, la tokenisation et la reconnaissance des entités.

iOS 14 introduit maintenant l’intégration de phrases. Grâce à cette nouvelle technologie, il sera beaucoup plus facile de créer des FAQ et des chatbots précis sur les appareils.

La nouvelle API d’incorporation de phrases permet d’encoder les informations d’une phrase complète dans un vecteur à dimension finie, qui peut ensuite être comparé à d’autres phrases dans l’espace vectoriel pour déterminer les similitudes et les différences.

Vision par ordinateur

Apple a une nouvelle fois affiché ses ambitions en matière de vision par ordinateur lors de la WWDC2020. Le framework Vision d’Apple a reçu de nouvelles mises à jour

  • évaluation de la pose de la main et du corps détection des contours
  • Flux optique
  • Détermination de la trajectoire
  • Traitement vidéo hors ligne.

PencilKit

Avec iOS 14, le cadre PencilKit fait beaucoup plus que simplement configurer le canvas pour le dessin et la peinture.

Il facilite désormais l’accès aux propriétés du trait de l’objet PKDrawing. Cela signifie que le point, la trajectoire et la vitesse actuels du dessin d’un utilisateur peuvent être inspectés.

En procédant ainsi, il devient possible d’analyser des attributs tels que la force et le temps que prend le cadre PencilKit pour effectuer la reconnaissance des gestes et la correspondance des motifs à partir de l’entrée tactile de l’utilisateur.

Comment favoriser la sécurité des appareils iOS ?

iOS est un système d’exploitation relativement sûr. Mais cela ne veut pas dire pour autant un manque d’intérêt pour les innombrables menaces qui pèsent sur la sécurité des données. Alors, comment protéger les appareils Ios ?

Activer l’authentification à deux facteurs (2FA)

2FA ajoutent une deuxième couche de sécurité des plateformes iOS. Cette étape simple réduit considérablement le risque qu’un individu accède de manière malveillante à l’appareil. 

Utiliser moins d’applications

Cela peut aller à contre-courant d’avoir un iPhone avec toujours plus de capacité de stockage, puis d’installer moins d’applications. Chaque application supplémentaire augmente la surface d’attaque.

Utiliser l’authentification biométrique

Bien qu’il y ait eu quelques problèmes de sécurité avec la biométrie de l’iPhone se faisant berner par des pirates, pour la plupart, ils restent la méthode d’authentification utilisateur recommandée. Ce service de l’authentification biométrique, telle que la reconnaissance des empreintes digitales, de la voix ou du visage, apporte une couche de protection supplémentaire.

Demander de l’aide au MAM

Utiliser une plateforme de gestion des applications mobiles (MAM) garde les applications privées de l’entreprise hors de la boutique d’applications publique. Cette approche réduit également le risque que les pirates informatiques. 

Garder les applications à jour

Les développeurs travaillent souvent pour s’assurer que le logiciel est aussi sécurisé que possible. Avoir la dernière version, c’est aussi avoir la version la plus sécurisée, ce n’est pas sorcier.

Repérer les signes avant-coureurs du phishing

Le phishing peut compromettre l’iPhone en quelques secondes. Il est donc important de pouvoir repérer les signes révélateurs pour éviter d’être victime à l’une de ces escroqueries.  Ainsi, avant de cliquer sur un lien mieux vaut valider les textes ou e-mails suspects. Pour ce faire, il faut parfois se rendre sur le site officiel de l’entreprise et en les contactant directement pour voir si le message était légitime .

Pin It on Pinterest