Gouvernement chinois : 200 exaflops de Data Center pour 2023

Le gouvernement chinois a dévoilé son plan d’action triennal pour les data centers. Restreignant la croissance des centres de traitement de données à 20 %, ce projet concerne les data centers Edge, les infrastructures en province ainsi que les hubs de cloud à l’échelle nationale.

Zoom sur les objectifs de la Chine

Des plans pour les centres de traitement de données, la Chine en a depuis bien longtemps. En effet, depuis 2012, le pays appelle à la diminution du PUE. Cela n’a pas échappé à la critique de Greenpeace. L’organisme énonce même un quadruplement de la facture énergétique numérique d’ici 2025. Le plan d’action servira donc à contrecarrer cela, quoique progressivement.

Le MIIT, ministère de l’Industrie et des Technologies de l’Information chinois, entrevoit la mise en place d’un « nouveau modèle de développement de data center » dans trois ans. Celui-ci profiterait d’une disposition raisonnable, d’une technologie de pointe et surtout à faible émission de carbone.

Les incidences du plan d’action chinois

Concrètement, le plan est un support qui vise à accompagner la transformation digitale en Chine. Toutefois, le gouvernement y voit également un moyen de « mettre en œuvre l’esprit du Parti communiste national » au pays. Cette initiative servira à ériger un modèle de développement plus adapté. La raison d’être de celui-ci sera de « responsabiliser le développement de l’économie numérique ». Sans nul doute, cela impactera l’édification des data centers, l’augmentation de la puissance de calcul ou encore la qualité des réseaux.

Dans tous les cas, le plan met en évidence la nécessité d’avoir un nœud central national du « réseau national de puissance informatique intégrée » ainsi que des data centers Edge et provinciaux qui seront hiérarchisés. Un autre objectif du MIIT est de réduire l’énergie et l’espace utilisé dans les centres de traitement de données.

Si l’entité vise un taux d’utilisation moyen de 55 % d’ici la fin de l’année, ce chiffre passera à 60 % en 2023. Quant à l’efficacité d’utilisation de l’énergie ou PUE, elle, passera de 1,35 à 1,3 en trois ans. Les régions froides n’ont pas été mises en marges. Le MIIT fera effectivement le nécessaire pour réduire le PUE à moins de 1,25. En parallèle, celui-ci estime une croissance de 30 % par an au niveau du calcul total qui n’aura aucun mal à atteindre 200 exaflops d’ici 2023.

Les impacts sur l’architecture nationale

Dans la concrétisation du plan d’action, un déploiement informatique à grande échelle sera réalisé à Chengdu-Chongqing, au delta du fleuve Yangtze, à Beijing-Tianjin-Hebei ainsi que la zone géographique de la baie de Guangdong-Kong Kong-Macao. Les hubs nationaux des villes comme Guizhou, Ningxia et Gansu seront, quant à eux, axés sur l’optimisation de la qualité de service ainsi que l’usage de la puissance de calcul. Du côté des provinces, des data centers seront instaurés si cela est nécessaire. Enfin, en ce qui concerne les anciens data centers jugés comme inopérant, ces derniers devront obligatoirement faire l’objet d’une mise à niveau.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :