Accueil > Cloud computing > Cloud Computing : Top 10 des faits marquants en 2015

Cloud Computing : Top 10 des faits marquants en 2015

En 2015, l’adoption des technologies Cloud par les entreprises a franchi un nouveau cap. Afin de réduire leurs dépenses dans les Data Centers, un grand nombre de firmes se sont tournées vers un stockage Cloud, désormais jugé plus sécurisé et plus flexible en plus d’être moins coûteux. Certaines ont choisi de s’orienter directement vers le Cloud public, tandis que d’autres ont préféré opter en premier lieu pour le Cloud hybride en guise d’étape intermédiaire. Alors que Gartner estime que le Cloud se démocratisera réellement d’ici deux à cinq ans, voici une rétrospective des événements les plus marquants de 2015 sur le marché du Cloud Computing.

Google affirme que le Cloud est plus sécurisé que le stockage interne

En juin 2015, le Director of Product Management de la Plateforme Cloud de Google, Greg DeMichillie a affirmé que le stockage Cloud est de toute évidence plus sécurisé que le stockage on-premise. Pour cause, selon lui, « plus de 500 chercheurs en sécurité professionnels travaillent activement à renforcer la sécurité du Cloud en effectuant de nombreux tests ». Il souligne, à juste titre, que peu d’entreprises ont les moyens financiers d’embaucher 500 chercheurs en sécurité. Malgré tout, les utilisateurs continuent à se méfier de la manière dont Google peut utiliser les données stockées sur son Cloud.

Amazon conserve son hégémonie sur le marché du Cloud

amazon-web-services

Lors de l’annonce de ses résultats financiers du troisième trimestre 2015, Amazon a révélé que ses activités d’infrastructure en tant que service (IaaS) rapportent génèrent désormais pratiquement le même chiffre d’affaires que son entreprise de vente au détail en Amérique du Nord. Les analystes ont également mis en exergue l’avance considérable d’Amazon Web Services sur ses concurrents. Par exemple, Synergy Research Group a démontré qu’AWS cumule plus d’opérations d’infrastructure Cloud que ses quatre rivaux les plus proches : Salesforce, IBM, Microsoft et Google.

Hewlett-Packard Entreprise quitte le marché du Cloud public

hp-helion

En avril 2015, le senior vice-president d’HPE et manager général d’HP Cloud, Bill Hilf, annonce au New York Times que la firme s’apprête à abandonner ses ambitions pour le marché du Cloud, par peur d’une compétition avec AWS, Google et Microsoft. Cette information fût d’abord démentie par un message publié sur le blog d’HP, affirmant que Bill Hilf voulait dire que la concurrence ne serait simplement pas frontale. Toutefois, le service de Cloud public d’HP a finalement fermé le 31 janvier 2016.

La fusion entre EMC et Dell menace l’avenir de VMware et VCE

dell-emc

Suite à la fusion entre les deux géants EMC et Dell, l’industrie du Cloud s’est inquiétée fin 2015 de l’avenir de VMware et VCE. Immédiatement, VMware s’est empressé de rassurer les clients en déclarant que ses projets resteraient inchangés. En revanche, les inquiétudes concernant l’infrastructure convergée d’EMC, VCE, ont continué à se propager, notamment concernant un éventuel désintérêt de la part de Cisco. EMC et Cisco ont toutefois démenti cette information.

La FCA affirme que le Cloud est « acceptable » pour les entreprises de services financiers

L’industrie des services financiers a mis du temps à accorder sa confiance à l’utilisation du Cloud. Toutefois, en novembre 2015, la Financial Conduct Authority a finalement déclaré que les technologies Cloud sont « acceptables » pour les entreprises du secteur. La FCA a affirmé qu’aucune raison fondamentale n’empêche les services Cloud, y compris le Cloud public, d’être utilisés par les acteurs du secteur.

Le Crown Commecial Service impose un Variance Cap de 20% sur les contrats G-Cloud  

g-cloud

Depuis son lancement en 2012, le framework G-Cloud a été largement adopté par le secteur public avec plus de 800 millions de livres engendrées par les ventes. Toutefois, en novembre 2015, à l’occasion de la sortie de la septième version du framework, le Crown Commercial Service a imposé un Variance Cap de 20% sur les contrats G-Cloud. Cette décision a généré de nombreuses protestations de la part des fournisseurs.

Gartner relativise l’adoption du Cloud hybride par les entreprises

Malgré tout l’intérêt porté par les analystes et les fournisseurs au sujet du Cloud hybride, Gartner a tenu à relativiser l’adoption de cette technologie par les entreprises. Selon le célèbre cabinet d’analyse, seuls 10% à 15% des entreprises utilisent de tels services. Il faudra attendre 2 à 5 ans pour voir une réelle démocratisation de ce type de stockage.

La hausse du dollar fait monter les prix du Cloud

microsoft-azure

En augmentant les prix de son infrastructure en tant que service Azure sur le marché européen, Microsoft a pointé du doigt la hausse de valeur du dollar américain. En conséquence, Gartner a conseillé aux CIO du monde entier de rester sur leurs gardes face à d’éventuelles décisions de fournisseurs de suivre le leadership de la firme de Redmond.

L’investissement dans le hardware Cloud augmente

En avril 2015, IDC a révélé que l’investissement dans le hardware Cloud représente désormais un tiers du budget informatique des entreprises. Pour cause, les firmes cherchent désormais à déplacer leurs applications vers un stockage off-premise pour un plus haut niveau d’agilité et de scalabilité.

Le gouvernement britannique enquête sur une éventuelle violation des lois sur le marché du Cloud

Suite aux plaintes d’utilisateurs au sujet de la hausse des prix et de pannes à répétition, la Competition and Markets Authority britannique a décidé d’ouvrir une enquête concernant le marché du Cloud. Les entreprises utilisant ces services de stockage ont ainsi été interrogées sur leur expérience afin de détecter une éventuelle entrave à la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend