Data Center : les activités d’Intel connaissent un bond considérable

Ce troisième trimestre fait désormais partie de l’histoire d’Intel. Compte tenu des soucis mondiaux en matière d’approvisionnement en semi-conducteurs ainsi que d’autres problèmes auxquels le géant de l’informatique a été confronté, celui-ci continue d’afficher des revenus notables.

Les revenus d’Intel montent en flèche ce troisième trimestre 2021

Pour Intel, le troisième trimestre de cette année a vu une remise à niveau des bénéfices d’exploitation du Data Center Group. En effet, depuis que les constructeurs de cloud conçoivent eux-mêmes leurs puces, les perspectives de croissance de l’entreprise étaient très limitées. La croissance du Data Center Groupe revient ainsi à la rampe Xeon SP « Ice Lake » qui affiche un chiffre d’affaire de 6,46 milliards de dollars au T2 2021. Soulignons que ce chiffre est 16 % supérieur aux résultats présentés au premier trimestre de cette année.

Quant aux bénéfices d’exploitation, eux, ont accru de 1,95 milliard de dollars, soit 52,5 % de plus. Cela est un véritable apaisement pour le groupe dont le revenu était en baisse de 7,7 % comparé au chiffre d’affaires record de Data Center Group pour un trimestre. La situation pousse nécessairement à se souvenir des années 2013, 2014 et 2015 où Intel a connu une période charnière et estimait une croissance indéfinie de 15 % par an.

pcloud black friday 2022

Sapphire Rapids, au cœur de la croissance d’Intel

Selon Pat Gelsinger, directeur général d’Intel, si le premier trimestre a exposé des résultats catastrophiques, c’est parce que les entreprises recherchent une solution moins chère que les puces Intel. Lors d’une entrevue téléphonique avec des analystes de Wall Street, celui-ci ne manque pas de souligner la forte dynamique qui régit l’ensemble des data centers aujourd’hui. « Nous avons vraiment senti que le Q1 était le point bas, le Q2 prenait de l’ampleur, la seconde moitié de la rampe d’Ice Lake était très forte » déclare-t-il. Le haut responsable mise ainsi sur Sapphire Rapids, un produit qui suscite l’engouement des clients et qui promet « une forte montée en puissance au cours du premier trimestre de l’année prochaine ».

Le géant de l’informatique émerge progressivement

Il convient, par la même occasion, de savoir qu’Intel a entamé la production d’au moins 50 millions de processeurs Core « Tiger Lake ». Utilisant des plaquettes de 10 nanomètres, ce sont les mêmes que l’on retrouve dans les processeurs Ice Lake Xeon. En parallèle, plusieurs autres millions de produits sont en cours, ce qui traduit que les choses s’améliorent bien chez Intel. La plus grande surprise  a bien évidemment été la hausse de 14 % des dépenses des entreprises par rapport au premier trimestre 2021.

Pour les hyperscalers, on notera un glissement annuel de 20 %, ce qui représente néanmoins une augmentation de 18 % par rapport au premier trimestre de cette année. Par ailleurs, du côté des opérateurs de télécommunications, les ventes ont baissé de 6 % par rapport au 2T 2020. L’accroissement est, toutefois, séquentielle de 16 % en comparaison avec les chiffres du trimestre précédent. Bref, la baisse des volumes unitaires de 1 % résulte du fait que « Intel a réduit le prix d’une unité de calcul ». Cela a vraisemblablement impacté le Data Center Group.

Sources & crédits Source : nextplatform - Crédit :

Pin It on Pinterest