astéroïde

Cet astéroïde menace la Terre, et seule une explosion nucléaire pourra le dévier

Une équipe de chercheurs du Lawrence Livermore National Laboratory a mené une étude très intéressante. Ils ont mis au point une stratégie pour dévier la trajectoire d'un astéroïde qui menacerait la Terre. Des expériences dignes des films de science-fiction.

La Nasa a déjà fait écraser un engin spatial pour détourner l'itinéraire d'un astéroïde. C'est la fameuse mission Dart 2022, qui a intrigué un groupe de scientifiques du Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL). Une idée innovante, qui permettrait de sauver notre planète à l'avenir. L'étude est déjà en ligne pour les plus intéressées.

L'énergie nucléaire, la clé pour dévier un astéroïde

Selon les scientifiques, l'énergie nucléaire est le plus efficace pour changer la trajectoire d'un astéroïde.

« Si nous disposons d'un délai d'alerte suffisant, nous pourrions potentiellement lancer un engin nucléaire et l'envoyer à des millions de kilomètres de distance sur un astéroïde qui se dirige vers la Terre » Mary Burkey, physicienne, LLNL.

L'étude a montré les objectifs de cette approche. En premier lieu, l'explosion nucléaire vise à dévier la trajectoire de l'astéroïde. Ce dernier sera fragmenté en plusieurs morceaux, qui vont s'éloigner de notre planète. Toutefois, il faut des simulations précises pour avoir un meilleur contrôle sur cette stratégie.

« Si une véritable urgence en matière de défense planétaire devait survenir, les décisions relatives au lancement de missions de reconnaissances et/ou d'atténuation devront s'appuyer sur des capacités de modélisation et de simulation de pointe » un extrait de l'étude du LLNL.

La haute technologie, un élément nécessaire pour simuler ces explosions

Le rayonnement, la pénétration de la lumière, et d'autres variables entrent en jeu pour contrôler cette explosion. Mais une technologie avancée permettait d'atteindre cet objectif. Cette approche est la plus efficace pour traiter les données massives. En effet, les scientifiques veulent aussi analyser des théories de la physique, en rapport avec ce projet.

« La physique pertinente dans ces simulations s'étend sur plusieurs ordres de grandeur, nécessite une variété de progiciels de physiques complexes différents et est coûteuse en termes de calcul ».

Restez à la pointe de l'information avec LEBIGDATA.FR !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube et rejoignez-nous sur Google Actualités pour garder une longueur d'avance.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *