Quelle entreprise remporte la victoire dans le cloud computing ?

Dans le marché du cloud computing, une entreprise peut avoir la plus grande part de marché sans pour autant remporter la victoire. Il est alors très intéressant de connaître laquelle des organisations s’en sort vraiment gagnante.

Cloud computing : un énorme marché de concurrence

Avec l’introduction du cloud computing sur le marché, les entreprises ont énormément changé leurs procédés en matière d’affaires. Cela dit, elles n’ont plus investi dans des ressources informatiques qui s’usent facilement. A la place, elles ont la possibilité de sous-traiter la puissance de calcul qu’elles ont besoin à des fournisseurs. La liste en est longue mais les trois principaux sont Amazon Web Services, Microsoft Azure et Alphabet Google Cloud. En plus, les clients de ces opérateurs cloud tirent profit de cette stratégie. Cette dernière minimise les coûts des équipes informatiques dédiées à la maintenance des ressources.

Le marché du cloud computing vaut actuellement pas moins de 447 milliards de dollars. D’ailleurs, il se présente comme une opportunité d’investissement massive que les investisseurs doivent tenir compte. Actuellement, trois grandes entreprises se battent pour avoir la victoire dans ce grand marché du cloud computing. Ce sont AWS, Microsoft et Google Cloud.

Amazon est leader sur le marché du cloud computing. Cependant, son activité de commerce électronique fait baisser le stock. Quant à Microsoft, elle n’a daigné détailler les résultats spécifiques d’Azure. Une actualité qui est entièrement décevante vu que celle-ci a réalisé le meilleur trimestre. Google Cloud a également un excellent potentiel, malgré qu’elle soit un petit segment de l’activité Alphabet.

Lequel des trois géants attirera l’attention des investisseurs ?

Les trois grands ont chacun publié leurs résultats trimestriels afin d’attirer les investisseurs. Et d’après ceux-ci, chaque entreprise a fait l’objet d’une croissance rapide durant le dernier trimestre.

Cela dit, Microsoft a réalisé le meilleur trimestre. Cependant, il se trouve décevant qu’elle n’a pas détaillé la rentabilité ni les revenus d’Azure. Néanmoins, Azure de Microsoft fait toujours preuve de sa force avec sa part de marché en deuxième place. Amazon Web Service a quant à lui obtenu la première place en part de marché. Pourtant, cela n’a également pas évité qu’il connaisse le trimestre le plus faible. En plus, sa marge d’exploitation a baissé par rapport au dernier trimestre. C’est notamment un retour à ses marges d’exploitation standard.

De son côté, Google Cloud se met en troisième place en termes de part de marché. Au fait, elle travaille toujours pour atteindre sa rentabilité. Ce trimestre, l’organisation a perdu 858 millions de dollars. Cependant, ce n’est quand-même pas surprenant puisqu’elle a récemment investi dans la croissance à long terme de sa plate-forme cloud. Effectivement, cela signifie que l’organisation dépense beaucoup dans le but d’atteindre ses concurrents.

En gros, c’est indéniable qu’Amazon Web Service puisse garder son leadership sur le marché du cloud computing. Cependant, le trimestre de son activité Azure est également à considérer. Il convient alors à dire qu’en ce moment, Microsoft détient la victoire sur le marché du cloud computing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest