Microsoft entreprise

Microsoft : tout savoir de l’entreprise américaine

Microsoft est une entreprise fondée en 1975 par Bill Gates et Paul G. Allen. Elle est connue dans le développement d’ordinateurs, de systèmes, de logiciels et d’applications. Il convient cependant de souligner que son activité ne se limite pas à cela. De la tablette électronique hybride aux titres multimédias, en passant par les périphériques informatiques, ses produits sont multiples.

Ces derniers sont, par ailleurs, vendus à travers le monde. À ce titre, quoique le siège de Microsoft se situe à Washington, à Redmond, la société possède d’innombrables bureaux répartis sur tous les continents. Il en est de même pour ses laboratoires de recherche. Les principaux se situent à Cambridge en Angleterre (1997), à Pékin (1998), à Bangalore (2005), à Cambridge à Massachusetts (2008), à New York (2012) et enfin, à Montréal (2015).

Microsoft et sa percée dans le monde de l’informatique

Pour information, le nom Microsoft serait un dérivé des mots « micro-ordinateur » et « logiciel » (software, en anglais). Microsoft domine alors le marché des ordinateurs personnels et arrive à écouler pas moins de 100 millions d’exemplaires de sa licence MS-DOS dans les années 80. Il se hisse ainsi au rang de leader notamment dans la conception de tableurs et de programmes pour traitement de texte. L’entreprise arrive même à devancer WordPerfect ou Lotus.

Plus tard, celui-ci lance son moteur de recherche qu’il baptise Live Search. Ce navigateur a du mal à se positionner face aux géants Google et Yahoo. Pour résoudre ce problème, il entrevoit des négociations avec Yahoo. Ce dernier acquiesce d’utiliser Bing et en même temps, de gérer des publicités premium pour la plateforme virtuelle de Microsoft.

Dans sa guerre contre Google, l’entreprise de Bill Gates se lance aussi dans le cloud computing. À cet effet, il conçoit Microsoft Azure en 2010. Cet outil encourage les opérateurs à instaurer une infrastructure informatique dans le cloud. Cette infrastructure nouvellement créée sera ensuite proposée au grand public, mais cette fois-ci, sous la forme de services.

Il est important de rappeler que Bill Gates n’occupe plus la place de PDG chez Microsoft. L’illustre fondateur a légué son poste à Steve Ballmer en 2000, et ce, bien qu’il soit resté président du conseil. Ballmer, lui, laisse la place à Satya Nadella en 2014. Bien que le doute plane sur la chute du géant américain suite au départ de son fondateur, Microsoft ne s’est pas laissé faire. À ce jour, l’entreprise garde sa première place en matière de logiciels de productivité, de services de jeux en ligne et de systèmes d’exploitation.

Focus sur les principaux produits de Microsoft

Alors que la pandémie a eu un effet dévastateur auprès de nombreuses entreprises, une augmentation de la demande d’utilisation du cloud a été enregistrée chez Microsoft. L’impact est donc positif, et cela se répercute bien évidemment sur les résultats financiers de l’exercice 2021 de l’entreprise. Selon les sources, c’est le segment « Intelligent Cloud » qui a rapporté le plus de bénéfice.

À titre de rappel, Microsoft met en vente des systèmes de services cloud, mais aussi des appareils informatiques et des logiciels. Celui-ci a alors scindé son activité en trois segments bien distincts :

  • Productivity and Business Processes,
  • Intelligent Cloud,
  • et enfin, ce qu’on appelle « More Personal Computing ».

Le premier segment comprend une sélection de produits qui vise à optimiser la productivité, la communication ainsi que les services d’information.

Le segment Intelligent Cloud, lui, touche tout ce qui concerne les serveurs Microsoft, qu’ils soient privés, publics et même hybrides ainsi que les services cloud proposés par la société. On citera ainsi SQL Server, GitHub ou encore Azure.

Quant au segment « More Personal Computing », il se caractérise par son concept selon lequel le client est placé au cœur de sa technologie. On retrouvera donc tout ce qui concerne les produits « gaming » ou les systèmes d’exploitation Windows.

L’IA, au centre de l’activité de Microsoft

Afin de simplifier le processus de transformation digitale, Microsoft a mis en place des systèmes autonomes. Il est à noter qu’il ne s’agit pas seulement d’une automatisation de base. L’entreprise propose également un programme de soutien pour les scientifiques et ONG qui se servent des outils IA. Ces technologies ont beaucoup de pertinence dans plusieurs secteurs tels que l’environnement, la santé ou la protection des cultures.

Ces inventions de Microsoft qui vont révolutionner l’avenir

Grâce au développement de l’apprentissage automatique, Microsoft a pu apporter des solutions susceptibles d’impacter la vie future de l’humanité. On citera ainsi les traducteurs d’IA, les matériels de reconnaissance faciale, les technologies visant à améliorer le domaine de la santé ou bien HoloLens 2.

Les traducteurs d’IA

Le machine learning a rendu possible la traduction immédiate d’une parole. Bien qu’utiles, les technologies de Microsoft peuvent toujours faire l’objet d’une amélioration. À titre de rappel, son score en matière de traduction linguistique a été de 8 sur les 19 challenges proposés  à la « Conference on Machine Translation »  de 2019. La technologie mise en place par les équipes de recherche de la société présente effectivement des algorithmes qui vont révolutionner l’avenir. Pour information, les avantages de la traduction automatisée s’observent à tous les domaines : les relations internationales, la médecine, sans oublier le domaine de l’écriture créative.

Les outils de reconnaissance d’expressions faciales

Chez Microsoft, l’IA est utilisée dans la conception de toutes sortes d’applications intelligentes. Ces dernières sont capables de déceler les images, les bruits, mais aussi les expressions de visage. À ce titre, on a Microsoft Project Oxford qui a été mis en exergue lors de la conférence « Future Decoded » de Microsoft. Cet outil a été capable de démystifier les émotions de Chris Bishop. Microsoft Azure figure, lui aussi, parmi ces solutions à distance de reconnaissance faciale.

L’outil de formation, HoloLens 2

Microsoft HoloLens 2 est le fruit d’une collaboration entre Microsoft et Walgreens. Cette technologie assure la formation des employés de boutique en Amérique du Nord. Ces derniers seront, par la suite, aptes à « réapprovisionner correctement » les produits. La gestion d’une complication au niveau du service client ainsi que le contrôle qualité au niveau des denrées périssables feront aussi l’objet de cette formation. Cela se fera par le biais d’un « modèle de réalité mixte 3D » mis en place au sein même des magasins.

La technologie applicable à la santé

Les ingénieurs Microsoft interviennent également dans l’univers médical. À ce jour, des solutions informatiques sont mises à l’épreuve en vue d’une lutte contre le cancer. En ce sens, les équipes s’organisent en fonction de la stratégie adoptée.

Le mix entre le traitement du langage naturel ainsi que l’apprentissage automatique permet, par exemple, aux oncologues d’allouer des traitements précis contre la progression du cancer intuitif chez les malades. Une autre équipe se charge d’exploiter la vision par ordinateur et l’apprentissage automatique. L’objectif est de fournir aux radiologues de meilleurs scans et données concernant les tumeurs en phase évolutive.

En plus de ces interventions, Microsoft demeure un acteur actif, même en temps de crise. Alors que le monde fait face à l’une des plus grandes pandémies jamais rencontrées, Microsoft s’investit dans le COVID-19 Healthcare Bot. Il s’agit d’une source d’informations fiables pour les professionnels de la santé. Enfin, l’entreprise est un véritable facilitateur du travail à distance qui est indispensable pour garantir la continuité des opérations en entreprise.

Qu’est-ce que Microsoft Azure ?

Anciennement appelée « Windows Azure », Microsoft Azure fait allusion à la plateforme de cloud computing de Microsoft. Du calcul à la mise en réseau, et ce, en passant par l’analyse et le stockage, ses services cloud sont proposés au grand public. Les intéressés ont ainsi un large choix qui leur permettra de développer de nouveaux programmes et applications à l’intérieur du cloud public. Grâce à Azure, les professionnels peuvent facilement atteindre leurs objectifs sociaux. Il faut rappeler que cet outil est compatible avec toute technologie open source. Elle jouit aussi d’une grande polyvalence, en s’occupant d’une panoplie de secteurs, dont la finance et l’e-commerce.

En matière de cloud computing, Azure comprend :

  • Une plateforme en tant que service ou PaaS,
  • une infrastructure en tant que service ou IaaS,
  • un logiciel en tant que services ou SaaS et un autre dépourvu de serveur.

Pour bénéficier d’Azure, les abonnés reçoivent la facture tous les fins de mois. Le montant affiché correspond à la valeur des ressources sollicitées par chaque utilisateur. Par ailleurs, il suffit que l’on s’abonne pour profiter de tous les services du portail Azure. On soulignera, à ce titre, les machines virtuelles.

Zoom sur les plans de support fournis par Azure

Bien qu’Azure soit une œuvre de Microsoft, cette dernière n’est pas la seule à fournir des logiciels sur la plateforme. D’autres fournisseurs le font aussi avec des coûts d’applications qui peuvent varier du simple au triple. Dans bien des cas, cela implique le règlement de l’abonnement à une application ou encore davantage de charges dans le cadre de l’hébergement de celle-ci.

En général, les plans de support client proposés par Microsoft pour Azure se chiffrent au nombre de cinq. En premier lieu, il y a l’offre Basique, celle du Développeur, l’option Standard, celle pour Professionnel direct et enfin l’option Premium. La véritable différence entre ces solutions réside dans le prix ainsi que la portée des services.

Sources & crédits Source : britannica - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest