Accueil > Dossiers > Windows Server : tout savoir sur l’OS serveur de Microsoft
windows server tout savoir

Windows Server : tout savoir sur l’OS serveur de Microsoft

Windows Server est le système d’exploitation pour serveur de Microsoft. Découvrez tout ce que vous devez savoir à son sujet.

Les serveurs sont des machines dont le fonctionnement et les cas d’usage diffèrent des ordinateurs personnels. C’est la raison pour laquelle ils nécessitent des systèmes d’exploitation adaptés. Pour répondre à ces besoins spécifiques, Microsoft propose l’OS Windows Server.

Windows Server : qu’est-ce que c’est ?

Windows Server est un système d’exploitation pour serveur par Microsoft. Basé sur l’architecture Windows NT, il fournit toutes les capacités, fonctionnalités des mécanismes de fonctionnement d’un OS pour serveur standard.

Il propose ainsi différents services orientés serveur, comme la possibilité d’héberger un site web, la gestion des ressources entre les différents utilisateurs et applications, ainsi que des fonctionnalités de messagerie et de sécurité. Il est compatible avec la plupart des langages de programmation web et systèmes de bases de données comme .NET Core, ASP.NET, PHP, MySQL et MS SQL.

Quelles sont les différentes fonctionnalités serveur de l’OS ?

Parmi les fonctionnalités serveur, on compte les services Windows Deployment, les services DHCP, ou encore les services Active Directory Domain.

Ces différentes fonctionnalités permettent le déploiement à distance d’un OS sur d’autres machines, la création d’une adresse IP statique pour les machines clients, le contrôle du domaine réseau permettant de joindre d’autres ordinateurs à un domaine, ou encore la création d’utilisateurs du domaine.

On retrouve également des fonctionnalités comme SMB Direct pour le partage de fichier, ou encore la prise en charge du Resilient File System.

Windows Server vs Windows 10 : quelles différences ?

En plus des fonctionnalités serveur énumérées ci-dessus, Server se distingue de Windows 10 sur de nombreux points.

Tout d’abord, cet OS serveur peut prendre en charge du hardware nettement plus puissant. Alors que Windows 10 Pro est limité à 2 TB de RAM, Windows Server peut supporter jusqu’à 24 TB.

De plus, Windows 10 Home Edition ne peut prendre en charge qu’un CPU physique, et Windows 10 Pro deux au maximum. De son côté, Windows Server 2016 peut supporter jusqu’à 64 sockets. De même, Sever n’a pas de limites de coeurs alors que Windows 10 32-bit est limité à 32 coeurs et Windows 10 64-bit à 256 coeurs.

Par ailleurs, plusieurs fonctionnalités de Windows 10 ont été supprimées de Server. C’est le cas de Cortana, du Microsoft Store, de Timeline, ou encore du navigateur Edge puisque WS utilise toujours Internet Explorer. Il est impossible de se connecter avec un compte Microsoft, et donc d’importer des paramètres depuis un autre PC.

Enfin, Windows Server coûte considérablement plus cher que Windows 10. En fonction de la taille et des besoins d’une entreprise, chaque licence peut coûter entre 500 dollars et 6200 dollars. En effet, cet OS est principalement destiné aux entreprises et non aux particuliers.

Avantages et inconvénients

L’un des avantages de cet OS est qu’il est développé et vendu par Microsoft. De fait, des mises à jour sont régulièrement déployées et le support est assuré par cette entreprise de renom. De plus, les utilisateurs habitués à l’environnement Windows retrouveront facilement leurs marques.

La compatibilité avec le framework ASP.NET est l’une des principales raisons pour lesquelles les créateurs de sites web choisissent cet OS comme solution d’hébergement. Ils retrouveront aussi des outils Microsoft tels que Web Deploy et Visual Studio, et pourront développer des sites web  » database-driven  » en utilisant Microsoft SQL.

En revanche, si on le compare avec UNIX, l’OS de serveur ouvert, Server présente l’inconvénient de consommer davantage de ressources système. Une puissante machine est nécessaire pour le faire tourner. De plus, ce système d’exploitation à la mauvaise réputation d’être instable et de nécessiter un reboot plus souvent qu’UNIX. Le coût des applications et des outils de développement Microsoft est généralement plus cher que ceux d’UNIX.

L’historique des versions de Windows Server

L’histoire de Windows Server commence en 1993 avec Windows NT 3.1 Advanced Server, suivi par NT 3.5 en 1994, NT 3.51 en 1995, et NT 4.0 en 1996.

En l’an 2000, Windows 2000 vient leur succéder. Ce n’est que trois ans plus tard qu’est lancé Windows Server 2003, suivi par la version 2003 R2 en 2005.

Nouveau chapitre en 2008 avec le lancement de la version 2008, suivi par la 2008 R2 en 2009. Viennent ensuite les versions 2012 et 2012 R2 en 2012 et 2013. La version la plus récente est Windows Server 2019, qui succède à la version 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend