google suppression automatique données

Victoire pour la confidentialité : Google supprime automatiquement vos données

C’est un pas en avant pour la confidentialité et la protection de la vie privée. Dorénavant, Google supprimera automatiquement vos données personnelles au bout de 18 mois.

Au fil des années, les internautes s’inquiètent de plus en plus pour la confidentialité de leurs données sur le web. Afin de répondre à ces inquiétudes, Google annonce aujourd’hui plusieurs mesures pour la protection de la vie privée.

Tout d’abord, il serait désormais plus facile pour les utilisateurs de passer en mode ” navigation privée ” sur les applications mobiles de la firme. Ceci permettra de mettre en pause la collecte de données.

Achetez des leads sur la marketplace I.T

Par ailleurs, pour sécuriser votre compte, vous pourrez désormais vous laisser guider par des recommandations proactives ajoutées à l’outil Security Checkup. Vous n’aurez donc plus besoin de parcourir manuellement les paramètres pour vérifier si vos données sont protégées.

Google veut rassurer les régulateurs et les internautes

Enfin, les utilisateurs pourront désormais opter pour la suppression automatique de leurs données de géolocalisation après 18 mois. Cette option sera cochée par défaut la première fois que vous activez l’historique de géolocalisation.

De même, lors de la création d’un nouveau compte, les données liées à l’activité sur le web et les applications seront automatiquement supprimées après 18 mois par défaut. Ceux qui le souhaitent pourront toutefois opter pour la conservation de leurs données.

Cette décision de Google fait suite aux nombreuses polémiques dont a fait l’objet le géant du web ces dernières années, notamment dans l’Union européenne. Une enquête a été ouverte sur le traitement des données de géolocalisation par la firme californienne, et la CNIL lui a infligé une amende RGPD de 50 millions d’euros à cause du manque d’informations à ce sujet.

Bien évidemment, l’objectif est aussi de rassurer les utilisateurs pour qu’ils continuent à utiliser ses services et d’éviter qu’ils ne se tournent vers des alternatives plus soucieuses de la vie privée. Par exemple, Mozilla Firefox et DuckDuckGo font de la confidentialité leur cheval de bataille…