joe biden alerte cyberattaque russe

Cyberguerre : Joe Biden avertit d’une cyberattaque russe imminente et dévastratrice

Les espions américains confirment que la Russie se prépare à une cyberguerre. En conséquence, Joe Biden tire l’alarme sur une vague de cyberattaques dévastatrices sur les infrastructures essentielles, et appelle les entreprises américaines à renforcer leurs cyberdéfenses de toute urgence.

Le 21 mars 2022, Joe Biden a fait le point sur la situation en Ukraine auprès des téléspectateurs américains. L’une de ses annonces les plus inquiétantes concerne la cybersécurité

Selon le Président des États-Unis, les agences d’espionnage américaines ont collecté des preuves que la Russie compte déployer des cyberattaques dévastatrices. Or, jusqu’à présent, ces agences ont prédit avec succès les décisions stratégiques de Vladimir Poutine.

La menace d’une vague de cyberattaques russes plane depuis le début du conflit en Ukraine. Les pays de l’OTAN ont imposé de lourdes sanctions à la Russie, et ce pays dispose d’une armée de hackers capables d’attaquer les gouvernements, les hôpitaux et les infrastructures essentielles en représailles.

Une cyberguerre pourrait conférer un précieux avantage à Poutine. Elle pourrait lui permettre d’obtenir des informations sur les adversaires, tout en obligeant ces derniers à investir dans la cyberdéfense.

Ce ne serait pas la première fois que les hackers russes s’en prennent aux États-Unis. La Russie est soupçonnée d’avoir influencé les campagnes présidentielles américaines de 2016 et 2020, et d’être derrière la cyberattaque SolarWinds de 2020. Le groupe russe DarkSide serait aussi coupable de la cyberattaque sur le Colonial Pipeline en 2021.

Toutefois, jusqu’à présent, la Russie n’a pas déclenché de cyberattaque massive. Mëme si de petites attaques ont été menées contre les banques ou agences gouvernementales ukrainiennes, on ne déplore pas d’incident de cybersécurité majeur pour le moment. Le véritable risque serait une coupure massive d’électricité, l’empoisonnement du système d’eau ou le piratage de la chaîne logistique.

Les espions américains confirment que la Russie se prépare à la cyberguerre

Il est possible que Vladimir Poutine n’ose pas s’en prendre aux États-Unis dont les capacités dans ce domaine sont supérieures. C’est d’ailleurs le consensus entre les experts à l’heure actuelle.

Néanmoins, Joe Biden craint que le risque soit bien réel. Le Président américain a publié un communiqué pour appeler le secteur privé à solidifier immédiatement ses défenses pour protéger l’infrastructure nationale.

Par la suite, lors d’une réunion à Washington, Biden s’est exprimé en personne : «  la magnitude de la capacité cyber est assez conséquente, et elle arrive. Il ne l’a pas encore utilisée, mais ça fait partie de son programme « .

La conseillère de la Maison-Blanche en cybersécurité a révélé que l’administration américaine a détecté une  » activité préparatoire  » de la Russie. Elle a aussitôt organisé des briefings avec les entreprises et industries potentiellement vulnérables aux cyberattaques. Toutefois, Anne Neuberger précise qu’il n’y a pas pour l’instant aucune preuve d’une menace spécifique.

Vers des cyberattaques et des armes chimiques si Poutine est en échec ?

Bien que la Russie ne soit pas en position de force face aux États-Unis en matière de cyber, il est tout à fait possible que Vladimir Poutine décide tout de même de déchaîner ses troupes. Le leader russe a déjà franchi de nombreuses barrières depuis le début du conflit, notamment en bombardant des civils ukrainiens.

Cette guerre a isolé la Russie du reste du monde, et Poutine ne peut se permettre de la perdre. Outre une cyberattaque, les États-Unis avertissent d’ailleurs sur le risque d’attaques chimiques ou biologiques. Les experts aussi l’usage de petites armes nucléaires tactiques.

Quoi qu’il en soit, lors de son intervention, Joe Biden a de nouveau affirmé que les États-Unis répondraient vigoureusement à toute intrusion. Il promet  » d’utiliser chaque outil pour dissuader, interrompre, et si nécessaire réagir aux cyberattaques contre les infrastructures essentielles « …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest