Kao Data alimente ses data centers avec du carburant à l’huile végétale

Kao Data est connu comme étant un opérateur de data centers ultras modernes et neutres pour les opérateurs. Celui-ci a déclaré qu’il alimente désormais l’intégralité de ses générateurs de secours du campus de Harlow avec un carburant à base d’huile végétale hydrotraitée ou HVO.

Notons que c’est une première fois dans tout le Royaume-Uni. Si ce projet a son sens, c’est grâce à une coopération avec Crown Oil. L’opérateur de centre de données évincera ainsi de ses générateurs de secours, 90 % de tout le CO2. En minimisant les émanations de particules, de monoxyde de carbone et d’oxyde d’azote, cela aura un impact positif sur l’environnement.

En dehors de l’usage d’une source d’énergie renouvelable à 100 %, le projet de Kao Data incombe « l’utilisation de technologies de refroidissement par évaporation indirecte 100 % sans réfrigérant et l’intégrant d’une conception inspirée de l’hyperéchelle ». Cet engagement permettra d’avoir un PUE inférieur à 1,2, et ce, même chargés partiellement. On notera que l’entreprise a signé le CNDCP ou Climate Neutral Data Center Pact. L’exploitation du carburant Crown Oil HVO était alors incontournable. C’est une étape notoire dans l’atteinte des objectifs à long terme de la société, qui consiste à être un opérateur de data center entièrement neutre en carbone d’ici 2030.

Qu’est-ce que le carburant HVO ?

Catégorisé parmi les plus propres carburants au monde, le HVO a démontré sa capacité à subsistuer le diesel renouvelable de deuxième génération. La matière première utilisée est l’huile végétale. Seulement, celle-ci a fait l’objet d’un procédé d’hydrotraitement spécifique. Puis à l’origine, le combustible est conçu pour pallier aux manques de performance présentés par les biocarburants traditionnels. En termes d’efficacité, celui-ci les surpasse largement. Pourtant, le niveau de résilience est assimilé à celui des combustibles fossiles classiques.

Pourquoi avoir choisi un carburant à l’huile végétale hydrotraitée ?

Une fois que le campus sera complètement opérationnel, Kao Data envisage de commander plus de 750 000 litres de HVO. Cette quantité est amplement suffisante pour remplacer les 45 000 litres de diesel conventionnels. Soulignons également que le HVO affiche une multitude d’avantages à sa carte, notamment en termes de fiabilité des infrastructures. Cette solution écarte tout risque de croissance microbienne qui, en produisant des boues, pollue les conduites de carburant. La crasse amassée peut amener à l’arrêt du moteur.

Un autre atout de l’huile végétale hydrotraitée, c’est qu’elle n’exige pas à ce que l’on modifie l’infrastructure existante. Or, celle-ci propose une durée de stockage dix fois supérieure à celle du diesel. Ses performances se maintiennent, en outre, toute l’année, et ce, quelle que soit la température avoisinante. Pour finir, l’HVO est inodore. Biodégradable à 100 %, elle est exempte d’aromatiques, de soufre et de métaux tout en étant facile à entretenir.

Pin It on Pinterest