Call of Duty : un malware glissé dans les cheat codes pour Warzone

Des hackers ont caché un malware dans les cheat codes pour Call of Duty : Warzone. Pour ces pirates, l’idée est de traquer les potentiels tricheurs de la communauté PC sur ce jeu.

Un malware pour débusquer les tricheurs

Selon un rapport d’Activision, des pirates informatiques ont mené une campagne pour essayer d’amener les joueurs de Call of Duty : Warzone à télécharger un faux cheat code (code de triche dans les jeux vidéos). 

Le malware en question, CoD Dropper v0.1, est un cheval de Troie. Il se présente sous forme de cheat qui propose aux joueurs une large gamme d’options comme le speedhack ou l’aimbot entre autres pour tricher au jeu.

Une fois que les joueurs l’ont exécuté, le logiciel malveillant peut infecter l’ordinateur avec la charge utile choisie par le pirate informatique. Ces hackers éthiques se fixent comme objectif de traquer les tricheurs qui sont prêts à tout pour gagner, quitte à braver les règles établies.

Un malware en circulation depuis un an

Toujours selon Activision, ce malware circule depuis près d’un an, depuis le mois d’avril 2020 plus exactement. Et si l’intention des hackers est à priori louable, un malware reste un malware. 

En installant le logiciel malveillant, le joueur va devoir désactiver son pare-feux. Le malware peut par la suite installer d’autres virus sur la machine infectée, ce qui présente des risques énormes. Le Cheval de Troie peut par exemple prendre le contrôle du PC ou aspirer les données personnelles du joueur infecté. 

Activision recommande vivement aux joueurs PC de Warzone une analyse antivirus. Par ailleurs, si vous êtes de ceux qui ont installé CoD Dropper v0.1, n’hésitez pas à le supprimer. Activision qui lutte en permanence contre la triche ne cessera de le répéter : arrêtez cette pratique. Et que CoD Dropper v0.1 sert de leçon aux tricheurs.