Les clients des serveurs en Ukraine dépourvus de leurs matériel cryptographique

L’invasion de l’Ukraine par la Russie est actuellement en vogue. Face à cette désagréable situation, Cloudfare décide de supprimer le matériel cryptographique des clients des serveurs ukrainiens. 

Cloudfare prend des mesures rapides en Ukraine

Cloudfare est un réseau américain de diffusion de contenu, de l’infrastructure Web et du cybersécurité. Face à la crise désastreuse entre la Russie et l’Ukraine en ce moment, la société a pris sa part de prudence. Elle a récemment déclaré avoir « supprimé tout le matériel cryptographique des clients des serveurs ukrainiens ».

Au fait, la grande invasion de l’Ukraine par la Russie a commencé plutôt le 23 Février dernier et est toujours en cours jusqu’à l’heure actuelle. La décision de Cloudfare a alors été prise suite à ce conflit, notamment au cas où son datacenter situé à Kiev serait compromis. La société a plutôt pris les clients à l’imprévu, mais l’initiative a été entièrement prise en guise de précaution et de protection des données. Le PDG de Cloudfare, Matthew Prince l’a déclaré sur Twitter. « Par mesure de précaution, nous avons supprimé tout le matériel cryptographique des clients de Cloudflare des serveurs en Ukraine. »

Une continuité des services

Cependant, malgré cette prise de décision soudaine,  Cloudfare continue d’offrir ses services dans le pays assiégé. Selon toujours Matthew Prince, la société continue à desservir le trafic en Ukraine pour ses utilisateurs, pour l’instant. Elle le fait à travers sa technologie dénommée Keyless SSL.

Keyless SSL est une technologie innovante de sécurité chez Cloudfare. Elle permet aux sites d’utiliser le service SSL de Cloudflare tout en conservant la garde sur site de leurs clés privées. Dans  ce cas, l’entreprise a un accès à Cloudfare et ses services sans partager sa clé SSL. Les clients de Cloudfare ont donc une opportunité de continuer en toute sécurité leurs activités.

Une surprotection pour la capitale

La société a ouvert un point de présence dans un de ses data centers situé à Kiev en 2016. Et même durant ces temps de crises actuelles, le site est toujours opérationnel. Les Ukrainiens s’efforcent de protéger la capitale et jusqu’à présent, elle reste encore sous leur contrôle. Par contre, la ville est de plus en plus bombardée. Les troupes russes essaient sans cesse d’y entrer. Elles devraient alors atteindre la capitale d’ici ce soir ou au plus tard demain, à moins qu’elles ne rencontrent une résistance.

Face à cette confrontation, Kiev connaît également des perturbations de la connectivité Internet, surtout à la suite des divers bombardements. A cet effet, une importante coupure d’Internet a été enregistrée plus précisément dans la grande ville de Kharviv. Alors que, juste avant l’invasion, le département d’État américain a demandé au personnel de détruire tout l’équipement informatique de son ambassade à Kiev.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest