microsoft cybersecurite mandiant

Microsoft veut racheter le géant de la cybersécurité Mandiant

Microsoft envisage d’acquérir la firme de cybersécurité Mandiant. Cette acquisition lui permettrait de mieux sécuriser son Cloud et ses différents produits logiciels, tout en profitant d’une vision globale sur les fuites de données et les piratages…

La cybercriminalité est en plein essor. Les hackers sont de plus en plus nombreux, et multiplient les cyberattaques. De par son importance dans le monde de l’informatique et du logiciel, Microsoft est particulièrement pris pour cible.

Les produits de la firme américaine sont régulièrement assaillis. En mars 2021, des pirates liés à la Chine ont exploité des failles dans le code du logiciel Microsoft Exchange pour infiltrer les systèmes de dizaines de milliers d’entreprises.

Auparavant, en décembre 2020, des hackers russes ont compromis le logiciel SolarWinds Corps en insérant du code malveillant dans les mises à jour. Cette attaque a lourdement impacté Microsoft et ses clients.

Microsoft investit massivement dans la cybersécurité

L’enjeu de la cybersécurité est désormais géopolitique. C’est la raison pour laquelle Microsoft et les autres géants de la technologie investissent massivement dans ce domaine.

En 2021, Microsoft a acquis deux entreprises de cybersécurité. Le mois dernier, le colosse de Redmond a annoncé avoir amassé 15 milliards de dollars en vente de logiciels de sécurité sur l’ensemble de l’année 2021. C’est une hausse de 45% par rapport à 2020.

En outre, l’entreprise américaine a recruté l’ancien responsable du Cloud d’Amazon, Charlie Bell, pour superviser ses efforts de sécurité. Au total, plus de 3500 employés Microsoft travaillent activement pour protéger les clients  » de la puce au Cloud « .

À présent, Bloomberg révèle que Microsoft négocierait actuellement l’acquisition du géant de la cybersécurité Mandiant Inc selon des sources proches du dossier. Les deux entreprises ont refusé de commenter, mais le cours de l’action Mandiant a augmenté de 18% suite à cette révélation.

Cette acquisition permettrait à Microsoft de protéger plus efficacement ses clients contre les piratages et les fuites. À l’ère du Cloud Computing, les plateformes offrant la meilleure sécurité seront privilégiées par les usagers.

Ainsi, Microsoft pourrait rivaliser avec les entreprises focalisées sur la cybersécurité et pousser ses concurrents du Cloud comme Amazon et Google à investir à leur tour dans des acquisitions similaires.

Mandiant : le spécialiste de la réponse aux incidents

L’entreprise Mandiant fut fondée il y a près de 20 ans par Kevin Mandia, ancien officier l’US Air Force. Au fil des années, la firme s’est hissée comme spécialiste des services de réponse aux incidents.

En 2013, FireEye Inc a acquis Mandiant pour profiter de ses services de cybersécurité. Elle a notamment publié une série de rapports sur le cyberespionnage détaillant les piratages en provenance de pays comme la Chine et la Russie.

Depuis lors, FireEye a été impliqué dans de nombreuses enquêtes sur des fuites de données majeures. Elle a notamment pris en charge le piratage de Sony Pictures Entertainment par la Corée du Nord en 2014, ou la fuite de données Equifax en 2017.

En 2021, FireEye Inc a finalement vendu son activité de cybersécurité éponyme pour 1,2 milliard de dollars à un consortium dirigé par Symphony Technology Group. Par conséquent, Mandiant est redevenue indépendante et a pu se focaliser à nouveau sur la réponse aux incidents.

En rachetant cette entreprise, Microsoft pourrait profiter d’une meilleure vision sur les piratages. De par l’ubiquité de son OS Windows, la firme profite déjà de nombreuses données sur les incidents majeurs. En combinant cette source d’informations avec les consultants de Mandiant très présents sur le terrain, elle profiterait d’une vue d’ensemble incomparable sur le paysage de la cybercriminalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest