Accueil > Business > MIT : le Big Data confère un avantage déloyal aux grandes entreprises
mit big data grandes entreprises avantage déloyal

MIT : le Big Data confère un avantage déloyal aux grandes entreprises

Une étude du MIT révèle que le Big Data confère un avantage déloyal aux grandes entreprises face aux petites startups. En effet, les grandes entreprises génèrent davantage de données sur lesquels les investisseurs peuvent s’appuyer pour prédire les retours sur investissements. Elles sont donc perçues comme des investissements plus sûrs.

Au cours des trente dernières années, le taux annuel de nouvelles startups est passé de 13% à moins de 8%. En parallèle, le chiffre d’affaires des 5% de plus grandes entreprises du monde a augmenté de 10% depuis les années 1980. Les petites entreprises sont de moins en moins nombreuses, et les grandes entreprises sont de plus en plus grandes…

Selon une nouvelle étude réalisée par le MIT, publiée dans le Journal of Monetary Economics, cette disparité pourrait être en partie liée au Big Data qui confèrerait un avantage déloyal aux grandes entreprises. En effet, les investisseurs s’appuient de plus en plus sur les données pour choisir dans quelles entreprises investir.

Or, les grandes entreprises produisent largement plus de données que les petites parce qu’elles sont plus actives et souvent plus anciennes. Les investisseurs ont donc plus d’informations à leur disposition. De fait, ils perçoivent les grandes entreprises comme un investissement moins risqué. C’est la raison pour laquelle les grandes entreprises lèvent davantage de fonds.

MIT : les gouvernements doivent aider les petites entreprises à profiter du Big Data

david vs goliath mit big data

Malheureusement, les chercheurs du MIT estiment que cette inégalité continuera à se creuser à mesure que les technologies du Big Data évoluent. Les grandes entreprises continueront à accaparer une plus grande part du traitement de données, et par extension davantage d’intérêt et de soutien de la part des investisseurs.

D’ailleurs, les récents progrès dans le domaine de l’informatique ont déjà exacerbé cette tendance. La puissance de traitement accrue permet aux investisseurs d’analyser encore plus de données : résultats financiers, métriques de performances, offre et demande…

Il suffit désormais de quelques secondes pour analyser toutes les données qui peuvent permettre de prédire les retours sur investissement. Les investissements dans les grandes entreprises sont donc de plus en plus sûrs, tandis que les petites entreprises ne peuvent rivaliser.

Ainsi, le MIT estime que les dirigeants et législateurs doivent prendre conscience que le Big Data peut à la fois aider l’économie et lui nuire. La priorité doit être de soutenir les entreprises désavantagées en identifiant les façons dont on peut les aider à croitre et à concurrencer les géants. De leur côté, les petites entreprises doivent percevoir les données qu’elles génèrent comme un atout pouvant aider les investisseurs à les découvrir et à les financer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend