Pass Sanitaire : quelles seront les données scannées ?

Le pass sanitaire sera désormais obligatoire pour accéder aux lieux de loisir et culturels, mais aussi aux transports en commun (pour les longs trajets). La confidentialité des données personnelles restant au cœur des préoccupations, des questions se posent sur les informations affichées lors du scan. 

Données inscrites et informations affichées 

Sur le pass sanitaire, toutes les informations concernant son titulaire sont stockées dans le code QR (Quick Respons ou réponse rapide). Ce code-barres en deux dimensions contient l’identité de la personne (nom, prénom, date de naissance) les données sanitaires (test antigénique ou PCR de moins de 48 heures) et de vaccination (nombre de doses de vaccin injectées par rapport au schéma vaccinal, date d’injection, vaccin employé, fabricant du produit médical, émetteur du certificat, l’État membre de l’UE où la personne a été vaccinée). 

Au moment du contrôle, seules les informations sur l’identité du titulaire seront affichées et visibles par le contrôleur. Autrement dit, le nom, le prénom et la date de naissance à l’instar de la carte d’identité. La validation de l’accès aux lieux publics est conditionnée par l’un ou l’autre des éléments suivants : le certificat de vaccination, le certificat de rétablissement, certificat de test négatif. Si toutes les conditions sont remplies, l’accès sera validé par « vert ». Autrement, l’accès ne sera pas autorisé. Auquel cas, le scan affichera « rouge ».  

Comment se passe le contrôle du pass sanitaire et qui sont concernés ?

Le pass sanitaire sera désormais nécessaire pour accéder aux lieux publics (salle de conférence et d’audition ; établissements commerciaux, culturels et sportifs fermés ; bars et restaurants, certains transports en commun, boîtes de nuit, …). L’accès aux événements culturels et sportifs nécessitera également ce laissez-passer. Ce pass sera obligatoire dès le 21 juillet pour accéder aux salles de cinéma et aux musées. Bars, restaurants, centres commerciaux, trains et avions auront jusqu’au 1er août pour tout mettre en place. Les clients et les responsables des établissements sont concernés par le pass sanitaire. Les jeunes de 12 à 17 ans également, mais seulement à partir du 30 août.

Le responsable du contrôle utilisera l’application TousAntiCovid Verif (TAC Verif) pour scanner le pass sanitaire et en vérifier la validité. Cette application dédiée aux professionnels peut lire le 2D-DOC du pass sanitaire français qui peut être en format papier ou numérique (PDF, via l’appli TousAntiCovid). Celle-ci est aussi compatible avec le QR Code européen hébergé dans l’appli TousAntiCovid. En scannant le QR code, le TAC Verif fait apparaître le nom, le prénom et la date de naissance de la personne, à matcher avec sa carte d’identité. Le scan validera ensuite ou invalidera les preuves sanitaires. Les applications TousAntiCovid Verif et TousAntiCovid sont disponibles sur iOS et Android.

Pin It on Pinterest