Dans quels pays le bitcoin est-il légal ?

Avant d’acheter bitcoin, il faut savoir que la cryptomonnaie n’a pas droit de cité partout. En effet, certains pays n’autorisent pas son utilisation pour diverses raisons.

De fait, le bitcoin est légal dans plusieurs pays qui autorisent donc l’utilisation de la crypto monnaie. En Europe comme en Amérique, le nombre d’Etats qui légalisent sa circulation croît, là où les autres continent tardent un peu. La principale raison est sans doute l’absence de réglementations universelles qui régissent les cryptos en général.  Ainsi, investir dans cette monnaie numérique nécessite de résider dans l’un des pays où il est légal.

Les impacts de l’utilisation anonyme du bitcoin

Les investisseurs utilisent le bitcoin de manière anonyme dans certaines transactions. Ils effectuent les échanges à travers le monde par le biais de leur propre compte. Mais l’essor des échanges peer-to-peer a entraîné des problèmes de change pour les gouvernements en raison de l’absence de contrôle.

Le développement des cryptos a également développé les activités illicites telles que le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Aussi, le bitcoin n’est pas légal dans de nombreux pays, éventuellement des autres monnaies virtuelles. En novembre 2021, on a recensé plus d’une centaine de pays qui ont commencé à réglementer l’utilisation et la circulation de ces monnaies nouvelles génération. En dehors de cela, beaucoup ont déjà autorisé le bitcoin dans leur système financier comme les Etats-Unis et le Canada mais aussi la France.

Le bitcoin est légal au sein de l’Union Européenne

Le bitcoin est légal dans tout le territoire de l’Union Européenne, y compris celui de la France en l’occurrence. C’est pourquoi on y trouve de nombreuses institutions financières qui acceptent les cryptos en tant qu’actifs. De même, beaucoup de sites marchands acceptent le paiement par bitcoin ou autre crypto monnaie.

Toutefois, l’Autorité Bancaire Européenne reconnaît sa faiblesse devant la réglementation de ces crypto-actifs. Celle-ci a en effet déclaré ne pas avoir le contrôle sur l’ensemble des monnaies cryptographiques. De la sorte, elle continue d’avertir le public, entreprises ou particuliers, que les cryptos sont des actifs plutôt risqués.

Les autres pays où le bitcoin est autorisé

Outre l’Union Européenne, le bitcoin est légal dans beaucoup d’autres pays issus des 4 continents tels que les Etats-Unis, le Japon et l’Australie.

Aux Etats-Unis par exemple, le bitcoin est reconnu comme une monnaie convertible en monnaie réelle. Il peut substituer la monnaie réelle, avec une valeur équivalente. Néanmoins, des réglementations spécifiques obligent les institutions financières et non financières à signaler toute activité suspecte. Ceci en vue de prévenir les activités illicites liées à son utilisation.

Le bitcoin n’est pas légal partout

La technologie blockchain fait que le bitcoin, tout comme les autres cryptos, offre une sécurité à ses utilisateurs. Seulement, il est très volatile et décentralisé. Ce qui a amené certains pays à prendre des mesures à son encontre. On peut craindre le financement d’activités illicites comme le trafic de drogue ou le financement du terrorisme ou le blanchiment d’argent.

Du fait de sa volatilité et des activités qu’il peut financer, le bitcoin n’est pas légal partout. Certains pays l’interdisent de manière implicite tandis que d’autres l’interdisent ouvertement. Le Vietnam, les Maldives, la Libye et d’autres pays africains ont adopté une politique d’interdiction implicite du bitcoin. En revanche, une poignée de pays tels que la Chine, le Qatar, l’Irak ont formellement interdit son utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest