stockage données or

Stockage de données sur l’or : la prochaine révolution du Big Data ?

L’entreprise Totenpass vient de lancer un appareil de stockage de données reposant sur le matériau le plus durable de la planète : l’or. Une solution permettant de conserver vos données les plus précieuses pour l’éternité, mais trop onéreuse pour le stockage Big Data…

Face à l’explosion du volume de données, il est urgent d’inventer de nouvelles technologies de stockage. Certains misent sur le stockage de données dans l’ADN, et d’autres encore dans l’encre de couleur.

De son côté, l’entreprise new-yorkaise Totenpass compte exploiter l’élément le plus durable au monde : l’or. Cette entreprise vient de lancer une solution de stockage innovante constituée d’or.

Les données sont directement écrites à la surface d’une cartouche d’or, contenant également du nickel, par un processus de gravure laser. Elles sont compressées sous forme de documents ou d’images lisibles par l’humain, ou de données chiffrées lisibles par une machine via une application mobile.

Ce disque dur d’un genre nouveau est proposé en deux versions. L’une offre 1GB de capacité pour 50 dollars, et le second est d’une capacité de 2GB pour 75 dollars. L’or représente environ un tiers du coût.

Une technologie trop chère pour le Big Data

Alors, s’agit-il du futur du Big Data ? Malheureusement, cette solution n’est pas adaptée au stockage de mégadonnées. Le prix par GB est beaucoup trop élevé pour l’envisager.

Cet appareil se destine principalement aux individus souhaitant stocker des documents importants de façon permanente. Il s’agit par exemple du support idéal pour les documents importants comme les photos de famille ou la propriété intellectuelle. Les documents sont gravés dans l’or, et resteront donc lisibles pour plusieurs centaines d’années.

En réalité, le stockage dans l’or n’est pas une nouveauté. Déjà dans l’Egypte Antique, les hiéroglyphes étaient gravés sur des tablettes d’or. Ils sont aujourd’hui tout aussi lisibles que lors de leur création il y a plusieurs milliers d’années.

De même, en 1979, lors du lancement de Voyager 1, la NASA a enregistré un résumé de tout le savoir de l’humanité sur l’or. Cette archive avait pour but de partager nos connaissances dans le cas où le vaisseau croisait une forme de vie intelligente.

Selon le CEO de Totenpass, Roy Sebag, «  les mêmes qualités qui rendent l’or si spécial, qui en ont fait la première monnaie, le premier média artistique, la première joaillerie, en fait aussi la première méthode de stockage de données dans les cas où la permanence et l’efficacité énergétique sont les principaux objectifs « .

Cette technologie de stockage de données est le fruit de quatre ans de développement. Le produit est disponible dès à présent, en version beta. La technologie propriétaire de lecture des données est toujours en développement, mais devrait être disponible dans un futur proche.

L’or comme alternative au Cloud des GAFAM

Cette innovation représente une alternative au stockage de données auprès des géants du web comme Facebook et Google Drive. Aux yeux de Roy Sebag, les technologies informatiques comme le stockage Cloud restent éphémères par nature.

Même si cette méthode de stockage est pratique et confortable, il s’agit pour le CEO d’un sacrifice en termes d’autonomie et de contrôle de nos informations si précieuses. Il invite à quitter le paradigme d’internet en stockant les données les plus importantes «  hors-ligne sur l’or indestructible, que vous pouvez tenir dans votre main plutôt que sur des disques durs ou des serveurs détenus par des tiers « .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest