Accueil > Sécurité > Les sites web de test de dépression collectent et vendent vos données
dépression test données

Les sites web de test de dépression collectent et vendent vos données

Les sites web dédiés à la santé mentale, et plus particulièrement les  » tests de dépression « , collectent allègrement les données personnelles de leurs visiteurs à des fins de ciblage publicitaire. C’est ce que révèle un rapport publié par Privacy International à l’issue d’une étude de grande envergure.

Ce n’est plus vraiment un secret : les réseaux sociaux et autres sites web sont friands de données personnelles sur les internautes. Cependant, lorsque l’on effectue un test pour vérifier si l’on est dépressif, on pourrait s’attendre à ce que sa confidentialité soit davantage respectée.

Ce n’est pas le cas, comme le révèle un rapport publié par Privacy International et intitulé  » Your Mental Health for Sale « . Ce rapport explore la façon dont les sites web dédiés à la santé mentale traitent les données personnelles de leurs utilisateurs.

Dans le cadre de cette étude, Privacy International a passé en revue 136 pages web sur Google France, Google Allemagne et la version britannique de Google. Les sites web choisis sont ceux qui apparaissent en résultats sponsorisés lors d’une recherche comprenant des termes liés à la dépression en français, en allemand ou en anglais ainsi que les sites les plus visités à ce sujet selon SimilarWeb.

Sur chacune de ces pages, l’organisation a utilisé le logiciel open-source webxray pour identifier les requêtes HTTP et les cookies tiers. Tous les sites web ont été analysés le 8 juillet 2019.

À l’issue de cette analyse, Privacy International a découvert que 97,78% des pages web comprenaient au moins un élément tiers tels qu’un cookie, un JavaScript, ou une image hébergée sur un serveur externe. En outre, l’organisation est en mesure de confirmer que la principale raison d’être de ces éléments tiers est le ciblage publicitaire. En d’autres termes, ces sites web font de la dépression de leurs visiteurs leur fonds de commerce…

Environ 76,04% des pages web comportaient des trackers à des fins de marketing. En France, le pourcentage s’élève à 80,49% des pages analysées contre 61,36% en Allemagne et 86,27% au Royaume-Uni.

Parmi les trackers tiers, il convient de préciser qu’on retrouvait les services de publicité de Google, Facebook et Amazon. Les trackers de Google étaient les plus présents, suivis par ceux de Facebook et Amazon.

Les sites web de tests de dépression font de votre détresse leur fonds de commerce

tests dépression données

Une sous-catégorie de sites web dédiés à la santé mentale, celle des  » tests de dépression « , est particulièrement concernée par ces pratiques douteuses sur le plan éthique. Privacy International a découvert que ces sites web stockent les réponses des utilisateurs et les partagent avec des tiers. De plus, deux sites web de cette catégorie utilisent Hotjar, un outil de feedback en ligne permettant d’enregistrer ce qu’un utilisateur tape ou sur quoi il clique sur un site web.

À l’évidence, ces données peuvent être exploitées afin d’adresser aux utilisateurs des publicités ciblées pour des remèdes miracles contre leur dépression. Par ailleurs, contrairement à ce qu’impose le RGPD, trois sites de test de dépression analysés sur neuf collectent les données des utilisateurs sans demander leur consentement par le biais d’une bannière indiquant la présence de trackers tiers. Parmi ceux qui comportaient une bannière, quatre sur six n’indiquaient pas explicitement comment refuser le tracking des données.

En conclusion de ce rapport édifiant, Privacy International rappelle qu’aucun site web, quelle que soit sa nature, n’est totalement digne de confiance. L’organisation recommande donc de bloquer les cookies tiers sur votre navigateur web, d’utiliser des extensions de type ad-blocker et anti-tracking, et de veiller à déterminer la sécurité d’un site web de test de dépression avant de l’effectuer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend