WightFibre, un opérateur britannique désactive son ancien réseau de cuivre

WightFibre est connu comme étant un fournisseur hors pair de fibre optique en haut débit. Celui-ci vient pourtant de se défaire de son réseau de cuivre. Selon la société, ceci est une première au Royaume-Uni. Il s’agit donc du premier fournisseur de réseau à éteindre son réseau de cuivre vieillissant.

WightFibre devance BT

Si ces affirmations s’avèrent véritables, WightFibre se retrouverait alors à la première position, et ce, devant BT. Cette entreprise a, rappelons-le, annoncé l’extinction de son réseau de cuivre d’ici à 2025. WightFibre gagne ainsi 3 ans, dans sa bataille contre l’autre opérateur télécom.

Que faut-il savoir sur la fibre optique WightFibre ?

A titre de rappel, WightFibre est une enseigne qui siège sur l’île de Wight. Le lancement de son réseau de fibre optique sur toute l’île a été effectué l’année 2018. Sa dernière annonce a donc stupéfait tout le monde.  Alors que celle-ci prévoyait une mise à niveau de ses clients uniquement téléphoniques, cette initiative devrait, selon elle, mener entièrement à la mise hors service de son réseau de cuivre. Elle garantit alors le fait d’avoir un réseau optique à 100 %. Cela dit, tous les ménages seront alors désormais desservis par « des câbles à fibre optique dédiés ».

Une décision mûrement réfléchie

La décision de ne plus exploiter le cuivre n’a pas été prise à la légère. Il s’agit d’une « entreprise majeure », comme l’affirme la société. Celle-ci mentionne, par la même occasion, la transition des consommateurs vers la fibre optique. Cette initiative étant une réussite, tous les smartphones et autres supports analogiques seront donc considérés par ce nouveau réseau. Bien sûr, les téléphones à cadran rotatif restent une exception à la règle. A ce sujet, John Irvine, PDG de WightFibre souligne qu’ils ne sont qu’une minorité.

Focus sur les projets WightFibre

Pour donner le meilleur à ses clients, WightFibre voit grand. C’est la raison pour laquelle il se lance dans un projet d’une valeur totale de 109,2 millions de dollars. L’objectif sera, bien évidemment, la construction d’une nouvelle fibre optique FTTP jusqu’aux locaux compatibles gigabit. Le nombre de foyers desservis est estimé à 78 000, et ce, à la fin de l’année prochaine. Ce chiffre ne semble pas inatteignable, surtout qu’en juillet dernier, il est déjà monté à 40 000 locaux en tout.

La fibre optique : une migration inévitable

Au Royaume-Uni, tout le réseau de communication a été basé sur l’utilisation de câbles en cuivre. Leur exploitation date ainsi des années 1900, ce qui en fait une infrastructure vieillissante. Aujourd’hui, l’ère est à la connectivité gigabit. Cette contrainte implique nécessairement des changements, dont la mise hors service des équipements en cuivre. Tout comme en France, la situation locale n’est pas facile, ce qui n’a tout de même pas empêché WightFibre à faire le pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest