Accueil > Sécurité > Apple punit Google pour avoir collecté les données des iPhone
apple punit google

Apple punit Google pour avoir collecté les données des iPhone

Après Facebook, Apple vient de punir Google pour avoir collecté les données des utilisateurs d’iPhone par le biais d’une application iOS. En conséquence, la firme vient de se voir retirer son certificat d’entreprise et les outils de développement qui l’accompagnent.

Il y a quelques jours, Apple a banni Facebook de son programme développeur, l’empêchant de tester les mises à jour et nouvelles versions de ses applications iOS. Pour cause, le site web TechCrunch a révélé que Facebook avait secrètement collecté les données d’adolescents en échange de 20 dollars par mois par le biais d’une application intitulée  » Facebook Research « . Des pratiques qui enfreignent le règlement fixé par Apple, et qui avaient déjà valu à Facebook la suppression de son VPN Onavo en 2018.

En réaction, Google s’était empressé de désactiver sa propre application de collecte de données d’utilisateurs :  » Screenwise Meter « . Cependant, cette initiative n’a pas suffi à lui permettre de passer entre les mailles du filet. Après Facebook, Google vient à son tour de voir son certificat d’entreprise révoqué par Apple.

Par conséquent, les employés de Google ne pourront plus utiliser les différents outils développeurs proposés par la Pomme. Ils ne pourront plus accéder aux versions de test des applications iPhone en cours de développement, et ne pourront plus utiliser les applications dont ils se servent en interne pour la planification de leurs trajets ou pour commander à manger. Les alertes de sécurité seront également limitées suite à cette sanction.

Apple fait passer la confidentialité avant ses relations avec les géants de la tech

apple tim cook confidentialité

La décision prise par Apple prouve qu’elle préfère privilégier la confidentialité de ses utilisateurs à ses relations avec les autres géants de la tech, même si leurs applications comptent parmi les plus rentables de l’App Store. Cette prise de position pourrait permettre à la Pomme de parfaire son image auprès des consommateurs, mais elle présente aussi un risque pour le futur.

En effet, si les applications comme Instagam (détenue par Facebook) ou Google Maps ne sont pas tenues à jour sur iOS, les utilisateurs d’iPhone pourraient décider de délaisser l’OS d’Apple pour Android. En outre, rappelons que Google verse à Apple des milliards de dollars chaque année pour rester le moteur de recherche par défaut sur le navigateur web Safari d’Apple. Si les sanctions à l’encontre de Google sont trop sévères, il est possible que cet accord soit compromis.

Quoi qu’il en soit, une porte-parole de Google déclare qu’il ne s’agit que d’une disruption temporaire et que le problème sera résolu très prochainement. De son côté, Apple affirme travailler avec Google pour lui restituer son certificat d’entreprise dans les plus brefs délais. Précisons que Facebook a récupéré ses privilèges le jeudi 31 janvier 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend