Accueil > Solutions Cloud > AWS, Microsoft Azure, Google : les revenus Cloud s’envolent au T4 2019
cloud revenus t4 2019 aws microsoft google

AWS, Microsoft Azure, Google : les revenus Cloud s’envolent au T4 2019

Les trois leaders du Cloud public, Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud, viennent tous les trois d’annoncer leurs résultats financiers trimestriels. La forte croissance se poursuit, mais les cartes pourraient être prochainement redistribuées entre ces trois colosses…

Après une année 2019 particulièrement intense, les trois géants du Cloud public viennent tour à tour d’annoncer leurs revenus pour le quatrième trimestre. Comme on pouvait s’y attendre, le mot d’ordre est à la hausse massive.

Google Cloud dévoile ses revenus trimestriels pour la première fois

https://youtu.be/-GyJVNcL0zg

Tout d’abord, il semble important de souligner qu’Alphabet, la maison-mère de Google, vient de révéler ses revenus Cloud trimestriels et annuels pour la toute première fois. Un signe que la firme californienne prend de l’assurance sur le marché du nuage et n’hésite plus à défier ouvertement AWS et Azure.

Précisons cependant qu’Alphabet a aussi révélé pour la première fois les revenus publicitaires générés par YouTube s’élevant à 15,1 milliards de dollars en 2019. Il s’agit de la première annonce de résultats financiers depuis la promotion de Sundar Pichai au poste de CEO d’Alphabet le 3 décembre 2019.

On peut en déduire qu’il a lui-même décidé de faire preuve d’une transparence accrue envers les investisseurs quant aux revenus engrangés par les différentes divisions du groupe. En revanche, le montant des bénéfices générés par le Cloud ou YouTube n’a pas été divulgué.

Au total, le Cloud a rapporté 8,9 milliards de dollars à Google en 2019. L’entreprise précise qu’il s’agit d’une hausse de 53% par rapport à l’année précédente, avec 5,8 milliards de dollars générés en 2018. Déjà à l’époque, Google Cloud avait enregistré une croissance de 44% par rapport aux 4 milliards de dollars générés en 2017.

Pour le quatrième trimestre seul, les revenus s’élèvent à 2,6 milliards de dollars. Si ce rythme est maintenu, Google Cloud pourrait passer la barre des 10 milliards de revenus annuels en 2020.

Ainsi, le titan de Mountain View peut se targuer d’enregistrer une croissance plus rapide en 2019 que le leader mondial AWS qui détient plus de 50% de parts du marché. En revanche, il reste loin derrière en termes de revenus.

Amazon Web Services génère plus de revenus en un trimestre que Google Cloud en un an

aws revenus

En effet, avec 9,9 milliards de revenus trimestriels, Amazon Web Services a rapporté plus d’argent au quatrième trimestre 2019 que Google sur l’ensemble de l’année. Au total, les revenus d’AWS pour 2019 s’élèvent à 35 milliards de dollars ce qui représente une hausse de 37% par rapport à 2018. En maintenant ce rythme de 10 milliards par trimestre, AWS pourrait atteindre 40 milliards de dollars de revenus annuels en 2020.

Soulignons cependant que AWS ne représente que 11% du total du chiffre d’affaires d’Amazon. Toutefois, sur les 3,88 milliards de dollars de bénéfice capturés par Amazon au quatrième trimestre, environ 2,60 milliards de dollars (67%) sont attribuables à AWS.

Microsoft surpasse AWS si l’on prend en compte l’ensemble de ses activités Cloud

!https://www.youtube.com/watch?v=mwDVayzR258

De son côté, Microsoft Azure enregistre une croissance de 62% au quatrième trimestre 2019. En revanche, la firme américaine se refuse à dévoiler avec précision les revenus générés par Azure. Les revenus pour l’ensemble de son Cloud Commercial, regroupant Azure, Office 365 Commercial, Microsoft Dynamics et LinkedIn, s’élèvent à 44,5 milliards de dollars en 2019.

Pour le quatrième trimestre 2019 seul, le chiffre d’affaire Commercial Cloud de Microsoft s’élève à 12,5 milliards de dollars soit une hausse de 39% par rapport au T4 2018. Ainsi, l’ensemble des services Cloud de Microsoft pourraient lui rapporter plus de 50 milliards de dollars en 2020.

Les revenus Cloud représentent environ un tiers du chiffre d’affaires total de Microsoft s’élevant à 36,9 milliards de dollars. La division Cloud est aussi celle qui a connu la plus forte croissance parmi les trois groupes de Microsoft, avec une hausse de revenus de 27% contre 17% pour le groupe  » business et productivité  » à 11,8 milliards de dollars et seulement 2% pour la division  » informatique personnel  » à 13,2 milliards de dollars.

Rappelons que ce quatrième trimestre 2019 fut marqué un événement important. Le DoD des Etats-Unis a choisi Microsoft pour développer son Cloud  » Joint Enterprise Defense Infrastructure  » (JEDI). Un contrat qui devrait rapporter plus de 10 milliards de dollars à Microsoft sur dix ans.

Cependant, Amazon estime que cette décision a pu être biaisée par l’hostilité du gouvernement Trump à son égard. La firme a d’ailleurs déposé plainte devant la cour fédérale.

En conclusion, on peut donc constater que l’écart se resserre entre les trois magnats américains du Cloud. Soulignons d’ailleurs que Google a récemment ouvert un campus à Seattle pour sa division Cloud, dans la même rue qu’Amazon et à seulement 30 minutes de voiture du QG de Microsoft…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend