Accueil > Sécurité > Dark Web : les données médicales de personnes décédées se vendent à prix d’or
dark web données médicales

Dark Web : les données médicales de personnes décédées se vendent à prix d’or

Sur le Dark Web, il est possible de se procurer les enregistrements médicaux de personnes décédées dérobées par des hackers dans les systèmes informatiques des établissements de santé. Ces données sont très convoitées par les fraudeurs qui s’en servent pour l’usurpation d’identité.

Drogue, armes à feu, animaux sauvages… toutes sortes de produits et de services illégaux peuvent être achetées sur le Dark Web. En début de semaine, les chercheurs de McAfee Advanced Threat Research ont même découvert que des hackers vendent l’accès au système informatique d’un aéroport majeur pour seulement 10 dollars.

Toutefois, parmi les offres qui fourmillent sur les marketplaces clandestines du ” web sombre “, une nouvelle tendance à attiré l’attention des chercheurs en cybersécurité spécialisés dans le domaine de la santé de Cynerio.

On trouve de plus en plus d’enregistrements médicaux volés et mis en vente par des hackers. Toutefois, si les enregistrements de patients prolifèrent, on trouve aussi désormais des données médicales de patients décédés.

En effet, les chercheurs de Cynerio ont découvert une offre regroupant 60000 enregistrements médicaux incluant la date de décès des individus. De prime abord, on pourrait se demander quel est l’intérêt d’acheter les données médicales de personnes déjà décédées.

Dark Web : les fraudeurs usurpent l’identité des personnes décédées

usurpation identité

Toutefois, en réalité, ces données sont extrêmement précieuses pour les fraudeurs. Quand il s’agit d’usurpation d’identité, il n’y pas meilleure victime qu’une personne qui ne pourra pas porter plainte. Le risque que quelqu’un s’aperçoive que son idnetité est utilisée à des fins malhonnêtes est très minime.

Le vol d’identité d’une personne décédée peut être très utile pour ouvrir un compte bancaire, obtenir un crédit, pour la fraude fiscale, ou encore pour signer un contrat chez un opérateur téléphonique afin d’obtenir un smarthone haut de gamme.

Les données médicales peuvent aussi être utilisées pour obtenir des médicaments, ou pour profiter d’une assurance maladie. Il est même possible d’utiliser ces données pour prendre rendez-vous chez un médecin en vue d’un check-up. Les procédures permettant d’exploiter les données médicales de personnes défuntes sont détaillées sur le Dark Web.

Face à ce phénomène, les organisations du secteur de la santé qui collectent, stockent et transfèrent des enregistrements médicaux doivent prendre conscience de la menace. Il est important d’éduquer les employés à la cybersécurité, et de renforcer les systèmes médicaux les plus anciens et vulnérables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

#topcontrol { bottom: 75px;

Send this to a friend