Un campus de data center de 50 MW verra le jour à l’ouest de Londres

Colt établira un nouveau data center à Hayes, dans la région londonienne. Cette nouvelle infrastructure lui rapportera sûrement et augmentera sa présence dans le Royaume-Uni.

Des plans grandioses pour les deux nouveaux data centers de Colt

La société avait reçu l’autorisation vers Avril 2022. Colt, de Fidelity Investments, avait commencé par terrasser le data center Trinity/ Optimum ainsi que les travaux de Tudor sur Beaconsfield Road. Le nouveau data center de 50 MW se nommera « London 4 », il s’étalera sur 2,1 hectares.

Selon un ancien dossier, Colt aurait eu pour objectif d’implanter deux data centers de 38 355 m² à Londres. Selon les plans de construction, ils comprendront 48 unités de refroidissement et 32 générateurs de secours. Concernant l’alimentation, la société utilisera les panneaux solaires muraux et bio. Au total, l’ensemble comprendra 18 salles. Si tout se passe bien, les travaux pour le premier data center débuteront cette année et prendront fin en 2023. Pour le deuxième data center à Londres, il commencera en 2024 et finira en 2025. Pour arriver à bout de ces grands projets, colt déboursera plus de 125 millions de dollars.

Hayes, un data center passé entre de nombreuses mains au fil du temps

Un data center de 10 MW se tenait sur ce site. Il avait été construit en 1980 et élargi en 1990, avant de devenir un data center en 2000 nommé Digiplex Megaplex Centre. Une entreprise britannique ayant fait mauvaise fortune en 2001.

Plus tard, Sentrum acquiert le data center et le louera à la Deutsche Bank. Sentrum sera lui-même repris par Digital Realty en 2012 à 1,1 milliards de dollars. Cependant, la société ne reprendra pas Digiplex Megaplex. Il sera pris en charge par une autre branche de la société et deviendra Optimum Data Centers.

En 2020, le site arrivera entre les mains de Trinity DC avant de devenir la possession de Colt en 2021.

La question de l’électricité dans l’ouest de Londres perturbe Colt

Des limitations de réseau dans cette région londonienne affectent les projets de Colt. En effet, l’institution britannique Greater London Authority prévoit d’interdire ce genre de construction jusqu’en 2035. La raison est que les data centers surexploitent toute la capacité électrique de la région. D’autre part, en France aussi, l’inflation de l’électricité commence à affecter le secteur des data centers.

ComputerWeekly soutenait via une évaluation de l’infrastructure que Colt ne disposait pas de ressources suffisantes pour le nouveau data center à Londres. Mais Colt réagira en finançant une sous-station électrique locale et une autre sous-station proche de son data center. Colt prendra les mesures nécessaires pour rassurer le fait que son projet ne perturbera pas les futurs fournisseurs d’électricité de Hayes.

Colt ou City Of London Telecom a vu le jour en 1992. Fidelity Investments s’en approprie en 2015. En 2021, la société vendra un large portefeuille de 12 infrastructures non hyperscale. Aujourd’hui, la société détient 6 sites en Europe : au Royaume-Uni, en Allemagne, en France, et aux Pays-Bas. En dehors de l’Europe, d’autres sites existent à Mumbai, Osaka et au Japon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest