Italie : un Data Center érigé dans une mine romaine en Sardaigne

L’entreprise informatique Dauvea projette de construire un data center dans les vieilles mines en Sardaigne. Le projet s’implantera dans une petite cité minière se trouvant au sud-ouest de l’île de Sant’Antioco.

Une société basée à Cagliari nommée Dauvea est sur le point de transformer une vieille mine de l’île de Sant’Antioco en un data center. Ce projet de grande ampleur aura pour nom « Digital Metalla » (la signification plus bas).

Dauvea s’apprête à lancer un data center vert en Sardaigne

Ce dernier a été communiqué, pour la première fois, en janvier par le « Sardinia Post ». Ce dernier rapporte que l’entreprise envisage de mettre en place des innovations sur le sujet ce mois-ci.  Aucun détail spécifique n’a encore été divulgué. Cependant, l’organisme souligne que la nouvelle infrastructure numérique sera un data center « vert », économe en énergie.

Selon Salvadore Pulvirenti, créateur et DG chez Dauvea, « à Oslo, en Norvège, ils ont pu obtenir un data center d’un dépôt de munitions ». Un tel projet visionnaire, l’entreprise n’en a pas des masses. Toutefois, cela représente beaucoup de choses pour celle-ci. Il s’agit, en effet, de « redonner vie aux territoires dans une perspective durable ». Dans cette optique, Dauvea créera des emplois tout en apportant des solutions aux nouvelles tendances du numérique. En même temps, c’est sa manière à elle de faire preuve d’innovation.

Pulvirenti met son expérience au service du projet Metalla

Soulignons que la création de l’entreprise date de 2017. Dès lors, celle-ci alloue différents services relatifs à l’informatique, au cloud et à la cybersécurité. Auparavant, Pulvirenti occupait la position de CIO chez Tiscali, une entreprise de télécommunications connue en Italie. Il contribue également dans le développement de l’organisation de recherche CRS4 en Sardaigne et de Telecom Italia.

Le nom Metalla n’est pas le fruit du hasard. Il s’agit, en effet, de l’appellation d’un site archéologique situé à Sulci, une ex-cité phénicienne. Cette région sud-ouest de Sardaigne est réputée pour l’exploitation minière. Plomb, zinc, charbon et argent, autant de minerais sont exploités depuis des milliers d’années jusqu’en 1990. Cette année marque effectivement la reconnaissance du site en tant que patrimoine mondial de l’UNESCO.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Pin It on Pinterest