Accueil > Sécurité > Les données de millions de visiteurs de sites porno  » camgirls  » sont en fuite
camgirl fuite données

Les données de millions de visiteurs de sites porno  » camgirls  » sont en fuite

Une base de données exposée sur le web sans protection a été découverte par les chercheurs de Condition : Black. Elle regroupe les informations personnelles de millions d’utilisateurs d’un réseau de sites web pornographiques de  » camgirls « …

C’est une nouvelle fuite de données particulièrement embarrassante que les chercheurs en sécurité de Condition : Black ont découvert. Durant plusieurs mois, l’entreprise VTS Media basée à Barcelone a laissé une base de données liée à son réseau de sites web de  » camgirls  » exposée sur le web sans protection.

Sur ce réseau de sites web, qui inclue par exemple le site   » amateur.tv « , les utilisateurs peuvent payer pour admirer des femmes (ou des hommes) s’adonner à un spectacle érotique devant la webcam. Si ce type de site web est très populaire, ce n’est clairement pas le type de loisir dont on souhaite faire part à tous ses proches…

La base de données exposée sur le web par VTS Media contenait des informations cumulées pendant plusieurs mois sur les hôtesses des sites, mais aussi sur les utilisateurs. On pouvait notamment y découvrir les noms d’utilisateur, adresses IP, préférences et habitudes d’utilisation, ou même leurs conversations privées

Les données telles que les préférences sexuelles et les messages privés exposées sur le web

La plupart des utilisateurs sont basés en Europe. La base de données n’a finalement été retirée du web que la semaine dernière, mais on ignore si des intrus sont parvenus à y accéder pendant qu’elle était exposée…

Comme toutes les fuites de données, celle de VTS Media présente un risque pour les utilisateurs. Les identifiants révélés au grand jour pourraient être utilisés par des cybercriminels pour tenter de se connecter à d’autres services.

Cependant, tout comme dans le cas de l’appli Hookers.nl, les données issues de ce type de site web peuvent aussi être utilisées à des fins de chantage par les criminels. Il est notamment possible de menacer une personne de dévoiler ses préférences sexuelles les plus intimes, afin de l’obliger à payer pour préserver sa réputation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend