espion Etats-Unis

Etats-Unis : un couple d’espions arrêté pour vol de données classifiées

Les Etats-Unis arrêtent un couple d’espions accusés d’avoir volé des données confidentielles sur des sous-marins nucléaires.

Les États-Unis ont arrêté un employé du ministère de la Marine et sa femme. Ils sont accusés d’avoir volé, puis, tenté de vendre à un gouvernement étranger des données confidentielles sur des sous-marins à propulsion nucléaire. Une nouvelle affaire d’espionnage récemment rendue publique par le Ministère américain de la Justice.

L’homme au centre de ce scandale, Jonathan Toebbe, est ingénieur nucléaire. Il a travaillé au programme de propulsion nucléaire de la marine des Etats-Unis. Selon le communiqué du Ministère de la Justice, lui et sa femme, Diana Toebbe, « ont été pris au piège dans une enquête impliquant des paiements en cryptomonnaie ». C’est un enquêteur du FBI qui s’était fait passer pour un fonctionnaire étranger qui a mis fin à leur projet.

Etats-Unis : l’enquête sur les espions a démarré en avril 2020

D’après le communiqué, M. Toebbe a eu accès à des données confidentielles sur les éléments de conception d’une technologie de propulsion nucléaire. Des informations sensibles qui décrivent notamment les caractéristiques de performance de réacteurs destinés à des navires de guerre.

Le FBI a déclenché son enquête au mois d’avril 2020. C’est à cette époque que Jonathan Toebbe aurait envoyé à un gouvernement étranger un premier paquet suspect. Une investigation dont la suite a permis d’avoir confirmation de ce soupçon.

En effet, le paquet en question contenait bien un échantillon de données. – Classifiées, celles-ci étaient de nature à compromettre la sécurité des Etats-Unis –. Mais aussi une proposition faite par son expéditeur : celle de partager d’autres données de même type au gouvernement étranger. Cela, contre le paiement d’une somme.

Jonathan Toebbe, un espion extrêmement prudent

Mais au mois de décembre dernier, un agent du FBI est parvenu à intercepter le colis expédié par l’espion. Une intervention qui a eu lieu au niveau même du pays auquel le colis était destiné. Dans son communiqué, le Ministère de la Justice des Etats-Unis n’a toutefois pas précisé de quelle puissance étrangère il s’agissait.

Au cours de l’enquête, le FBI a intercepté environ 8 000 pages de documents et plus de 3 000 diagrammes et autres dessins, tous classifiés. Des informations que Jonathan Toebbe a envoyées en se servant d’une carte SD. En contrepartie des vols, l’agent infiltré du FBI a remis à l’espion, au total, une somme de 100 000 dollars en cryptomonnaie. Un échange qui s’est déroulé sur plusieurs mois, selon les enquêteurs.

« J’ai fait très attention à rassembler lentement les fichiers afin que personne ne soupçonne mon plan », aurait par ailleurs confié l’espion dans l’un de ses messages. Une prudence extrême qui ne lui aura finalement servi à rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest