Accueil > Sécurité > Facebook : 81 000 messages privés mis en vente par des hackers
facebook messenger hack

Facebook : 81 000 messages privés mis en vente par des hackers

Facebook est victime d’une nouvelle fuite de données. Plus de 120 millions de comptes auraient été compromis, et 81 000 messages privés sont mis en vente sur le web par les hackers.

Cela deviendrait presque une habitude. Le service russe de la BBC vient de découvrir une nouvelle fuite de données chez Facebook. Des cybercriminels ont dérobé les données personnelles de plus de 120 millions d’utilisateurs.

Parmi les informations dérobées, on compte des photos de vacances, mais aussi et surtout des conversations privées. Plus de 81 000 messages ont été volés, et sont en vente libre sur le web. Les accès aux comptes compromis sont proposés pour moins de 10 euros.

Les victimes seraient principalement des utilisateurs du réseau social basés en Russie et en Ukraine. Toutefois, on compte aussi des victimes au Brésil, au Royaume-Uni et dans d’autres pays. On ignore pour l’instant si des utilisateurs français sont concernés.

Facebook : une fuite de données liée à des extensions malicieuses de navigateur web

facebook hack

Interrogé par la BBC, le Chef de Produit de Facebook, Guy Rosen, estime que cette fuite de données serait liée à des extensions malicieuses de navigateur web. Pour rappel, les extensions permettent d’ajouter des fonctionnalités à des navigateurs comme Google Chrome ou Apple Safari. Ces extensions ont pu être développées et déployées par les hackers pour récupérer les identifiants des utilisateurs de Facebook.

En revanche, Facebook affirme que ses propres systèmes de sécurité n’ont pas été compromis. Malgré tout, la firme va prendre les mesures nécessaires pour s’assurer qu’aucun autre compte ne soit compromis.

Les éditeurs des différents navigateurs web ont ainsi été contactés pour s’assurer que les extensions malicieuses ne soient plus disponibles dans leurs boutiques. De plus, les autorités travaillent avec Facebook pour supprimer tous les sites web qui proposent les données volées à la vente.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que Facebook fait l’objet d’une fuite de données massive. En mars 2018, on apprenait que les données personnelles de 87 millions d’utilisateurs avaient été volées par Cambridge Analytica. Plus récemment, en septembre 2018, un hacker a pris le contrôle de 50 millions de comptes Facebook.

La cybersécurité représente encore aujourd’hui un vrai problème pour le réseau social, malgré tous les efforts déployés par Mark Zuckerberg pour rassurer les utilisateurs. Ce n’est pas surprenant, car cette plateforme est l’un des sites web les plus populaires et représente une cible de choix pour les meilleurs hackers du monde entier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend