IPTV et téléchargement : Ces 45 sites vont disparaître en 2024, dépêchez-vous !

L’année commence de la plus mauvaise des manières pour les plateformes d’IPTV et de téléchargement illégal. Beaucoup vont fermer dans les prochaines semaines.

Deux associations influentes et très engagées dans la lutte contre le piratage veulent fermer plusieurs plateformes d’IPTV et de téléchargement illégal. C’est une liste de 45 sites à neutraliser qu’elles déposent à un tribunal américain.

L’Alliance for Creativity and Entertainment (ACE) et la Motion Picture Association (MPA) combinent ainsi leurs efforts pour porter un sérieux coup aux plateformes de streaming et de téléchargement illégal. Rappelons qu’il y a un an, l’ACE avait eu la peau du site Extreme-Down avec son impressionnant catalogue de 40 000 films et séries.

L’ACE revient ainsi à la charge en ciblant une quarantaine de sites qui diffusent illégalement du contenu soumis à des droits d’auteur. Il est fort probable que les deux associations obtiennent une décision favorable en un temps record. Parmi les plateformes incriminées, certaines prennent déjà des contre-mesures.

Plus de 100 millions de visites mensuelles pour ces sites

Pour éviter de perdre leurs catalogues, les streamers illégaux et les plateformes de téléchargement clonent leurs sites. Ces clones utilisent ensuite des noms de domaine différents. Mais l’ACE a déjà une parade à cette manœuvre. L’association cible les autres domaines en plus du principal.

Ces 45 sites pirates dans le viseur de l’ACE et la MPA :

Les deux associations américaines ont déposé leur demande auprès d’un tribunal californien. À noter que la liste fournie ne contient pas que les domaines des plateformes. Elle renseigne également sur le contenu disponible de manière illégale sur chaque site.

D’autre part, chaque domaine a vu son trafic subir une analyse minutieuse et une classification. Les associations ont ainsi pu établir que les sites illégaux d’IPTV et de téléchargement peuvent générer plus de 100 millions de visiteurs mensuels.

Ayants-droit vs sites d’IPTV et téléchargement illégal : un jeu du chat et de la souris perpétuel !

Quand des ayants-droit ou leurs représentants réussissent à bloquer un site web, ils s’emparent de son nom de domaine. Pour le cas de l’ACE, les internautes – tentant de visiter les portails web fermés – sont automatiquement redirigés vers le site officiel de l’association. Ils finissent sur une page qui les incite à choisir des plateformes légales.

Malheureusement, lorsqu’un site est contraint de fermer, d’autres apparaissent pour le remplacer dans les semaines qui suivent. De plus, si un site est bloqué dans certains pays, il peut encore être accessible dans d’autres.

C’est un jeu du chat et de la souris qui se met en place entre les sites illégaux et les organisations de lutte contre le piratage. Si vous leur coupez la tête, il en repousse deux nouvelles. Les plateformes d’IPTV et de téléchargement illégal sont, en quelque sorte, une hydre de Lerne.

La fermeture seule des sites n’est pas une solution efficace. Elle doit s’accompagner de l’arrestation des principaux administrateurs et du gel de leurs ressources, ainsi que de lourdes sanctions. De cette manière, les plateformes ne pourraient plus revenir. Cela a notamment été le cas de t411.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *