Linky : Cette technique secrète réduit la facture de 90 %, MAIS…

Cette manipulation sur le compteur Linky réduisait jusqu’à 90 % la facture d’électricité. Il s’agissait d’une fraude que la justice vient de démanteler.

Deux hommes ont ainsi été arrêtés pour avoir trafiqué des compteurs Linky avec cette technique secrète. Celle-ci consistait à installer une dérivation dans le compteur pour fausser les mesures de consommation. Les clients profitaient alors jusqu’à 90 % de baisse sur leurs factures d’électricité.

Lourdes sanctions pour les deux arnaqueurs

Vendredi dernier à Besançon, deux individus – impliqués dans une fraude massive pour baisser la consommation d’électricité sur les compteurs Linky – sont passés devant la justice pour escroquerie en bande organisée.

Les deux individus en question sont un apporteur d’affaires et un technicien. Pour trafiquer les compteurs avec leur technique secrète, ils ouvrent l’appareil appartenant à Enedis. Cela permet ensuite de mettre en place un système de dérivation. Ce dernier permet ensuite de réduire artificiellement la consommation d’électricité.

Après avoir plaidé coupable dans une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), le technicien a écopé de deux ans de prison, dont une année avec sursis probatoire. La sanction s’accompagne d’une amende de 10 000 euros et d’une obligation de rembourser Enedis.

L’homme de 31 ans est également condamné à une interdiction de gérer une entreprise pendant 15 ans. Par ailleurs, la juste a procédé à la confiscation de plusieurs objets de valeur. Son complice s’en sort avec seulement un an de prison avec sursis probatoire. L’apporteur d’affaires de 46 ans doit également rembourser Enedis.

Les clients fraudeurs, dans le viseur de la justice aussi !

Pour trafiquer le compteur Linky, les deux hommes facturaient l’intervention entre 1 000 et 2 500 euros. À noter qu’ils sont intervenus des centaines de fois en Bourgogne-Franche-Comté. Des particuliers, ainsi que des artisans et des entreprises figuraient parmi leur clientèle.

Ce qui est d’autant plus absurde, ce sont les élus qui sollicitaient leurs services. « Ils sont tous auteurs de l’escroquerie en bande organisée, y compris les clients », a clairement prévenu le procureur de la République, Etienne Manteaux.

De ce fait, la justice a lancé un appel pour encourager « les personnes qui ont fait installer ce dispositif à contacter par elles-mêmes les autorités pour régulariser la situation ». Dans la mesure où elles ne le feraient pas, ces personnes prennent le risque de voir un jour les gendarmes débarquer chez elles. C’est alors s’exposer à de lourdes sanctions.

©PHOTOPQR/L’ALSACE ; Un salarié de l’entreprise Viadom, leader du service à domicile, pose un compteur Linky pour EDF dans un immeuble de Mulhouse. (MaxPPP TagID: maxstockworld340786.jpg) [Photo via MaxPPP]

Piratage des compteurs Linky, un phénomène qui prend de l’ampleur

Le coût de l’énergie, notamment celui de l’électricité, est en nette hausse. Cette situation pousse de plus en plus les Français à se tourner vers des méthodes illégales afin de réduire leurs factures d’électricité. Rappelons que le mois dernier, la justice a neutralisé un autre réseau de fraudeurs au compteur Linky.

Le procureur a exprimé son inquiétude face à un phénomène qui, selon lui, est en pleine expansion. En effet, celui-ci concerne des dizaines de milliers de compteurs à l’échelle nationale. De son côté, Enedis a salué la réponse pénale significative du tribunal de Besançon face à ces fraudes. 

Le fournisseur des compteurs a expliqué que ces manœuvres illicites entraînent un surcoût financier pour tous les clients. Par ailleurs, il a rappelé le risque pour la sécurité que ces techniques peuvent engendrer.

Newsletter

Envie de ne louper aucun de nos articles ? Abonnez vous pour recevoir chaque semaine les meilleurs actualités avant tout le monde.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *