La mafia italienne de plus en plus active sur le dark web

Dark Web : la mafia italienne est de plus en plus active

Des gangs de la mafia italienne, en particulier celui de Ndrangheta, l’un des plus puissants du pays, s’appuient de plus en plus sur les outils technologiques comme la cryptomonnaie et le Deep Web. Ce sont les conclusions du dernier rapport de la Direction antimafia italienne (DIA) qui couvre le premier semestre 2020.

Un anonymat précieux

Les criminels de la mafia italienne sont particulièrement séduits par l’anonymat offert par les marchés en ligne, boostés par la pandémie. Puisque de nombreux réseaux de contrebande et de distribution traditionnels ont été fermés à cause des confinements et de la fermeture des frontières, l’Internet est devenu pour eux un outil précieux. 

Selon le rapport, il est urgent de porter une attention particulière sur le trafic de drogues de synthèse qui se répand désormais sur le Deep Web. Avec cette méthode de transaction, les criminels peuvent réaliser les transactions dans l’anonymat via les cryptomonnaies. Selon un responsable du département antimafia de la police italienne, la mafia utilise principalement Bitcoin et Monero. 

Les dangers du Deep Web et de la cryptomonnaie

La mafia italienne de plus en plus active sur le dark web

Le Deep Web et la cryptomonnaie profitent aux criminels, mais pas seulement. Ce réseau underground permet aussi à quiconque de commettre des délits. Au mois d’avril dernier par exemple, la police italienne a arrêté un homme de 40 ans qui avait tenté d’engager un tueur à gages pour attaquer son ex-petite amie. L’homme a tenté d’utiliser la cryptomonnaie pour payer les services du tueur à gages. 

Des faits similaires se sont déroulés en 2019. Une Américaine a payé pour 12 000 Bitcoins des acteurs du Dark Web connus sous le nom de Sicilian Hitmen International pour se débarrasser de l’épouse d’un de ses partenaires. Les gangs de la mafia sicilienne comme Cosa Nostra connaissent très bien le Deep Web. Mais pour leur part, ils ne se risquent pas d’offrir des services d’assassinat à travers ce réseau. Il faut savoir toutefois que la police italienne a déjà arrêté des suspects qui avaient utilisé des cartes de paiement indétectables alimentées par Bitcoin pour acheter des drogues.  

Pin It on Pinterest