Microsoft data centers

Azure service cloud : Microsoft investit 200 millions USD pour étendre ses data centers

Microsoft continue d’investir des millions de dollars pour développer l’empreinte de ses data centers. En effet, la demande pour Microsoft Azure et ses services en nuage augmente continuellement.

Le géant américain a présenté un programme de 200 millions USD pour la création de deux data centers en périphérie de la ville de Chicago, sur un site anciennement occupé par AT&T. Chaque data center sur le site de 21 hectares aura une superficie d’environ 19 000 m2 et devrait être opérationnel en 2022.

Microsoft : de nouveaux data centers pour améliorer les services sur Azure

Microsoft est aujourd’hui l’un des plus gros investisseurs sur le marché des data centers, aux côtés d’Amazon Web Services et de Google. Dans le cadre de son développement sur le marché du service en nuage, la firme de Bill Gates a l’intention de dépenser 200 millions de dollars dans la construction de deux nouveaux data centers à Chicago. Ce projet a été lancé pour faire face à l’explosion des ventes d’Azure.

En parallèle, Microsoft est en train de créer un autre data center aux alentours d’Atlanta. Pour rappel, le géant en informatique a également annoncé la construction de data center en Chine le mois dernier. Ces multiples sites de cloud computing lui permettront de proposer des services cloud Azure plus rapides et plus diversifiés dans diverses régions du monde.

Tout comme AWS et Google, Microsoft représente désormais plus de 50 % des plus grands data centers à travers le monde, selon les données du Synergy Research Group. Le nombre de grands data centers exploités par des fournisseurs hyperscale comme Microsoft est passé à près de 600 en fin 2020, soit deux fois plus qu’en 2015.

Au cours du deuxième trimestre fiscal 2021 de Microsoft, l’entreprise a généré un énorme chiffre d’affaires de 16,7 milliards de dollars en matière de service cloud. Cela représente une hausse de 34 % par rapport à l’année dernière. En effet, les ventes de Microsoft Azure ont augmenté de 50 % en seulement une année. Ces ventes ont été incluses dans l’unité de business Intelligent Cloud de la société qui à son tour atteint 14,6 milliards de dollars de ventes.

L’impact du COVID-19 sur les projets de Microsoft

La pandémie mondiale du COVID-19 a entraîné un troisième trimestre 2020 record pour les géants du cloud computing. Les dépenses en matière de data center ont atteint 37 milliards de dollars, avec AWS, Google et Microsoft en tête. En fait, la pandémie de COVID-19 a considérablement modifié la façon dont les entreprises de toutes tailles achètent et utilisent les outils en ligne.

Ce changement a été rendu possible principalement grâce aux environnements en nuage, notamment le service cloud public. Selon le cabinet d’études informatiques IDC, les dépenses consacrées à l’infrastructure de cloud public ont atteint un montant massif de 13,3 milliards de dollars rien qu’au troisième trimestre 2020. Ce qui fait une augmentation de 13 % d’une année sur l’autre.

À cause du COVID-19, Microsoft doit dépenser beaucoup pour de nouvelles infrastructures. En plus de développer rapidement l’empreinte mondiale de ses data centers, Microsoft dépense également beaucoup pour louer de l’espace de data center à des partenaires de colocation.

Pin It on Pinterest