Accueil > Solutions Cloud > Microsoft > Microsoft open source 60000 brevets pour protéger Linux des Patent Trolls
microsoft open source oin

Microsoft open source 60000 brevets pour protéger Linux des Patent Trolls

Microsoft annonce l’open sourcing de 60 000 brevets via l’Open Invention Network. L’objectif de la firme de Redmond est de protéger la communauté de développeurs Linux contre les  » Patent Trolls  » ou trolls de brevets.

Au fil des années, Microsoft s’est forgé la réputation d’une entreprise très stricte quant à l’exploitation de ses technologies brevetées. De par sa politique en la matière, elle s’est d’ailleurs attiré les foudres de la communauté open source.

D’ailleurs, de nombreux développeurs ont exprimé leurs inquiétudes lors du rachat de GitHub par Microsoft en juin 2018. En ce mois d’octobre 2018, toutefois, Microsoft opère un surprenant revirement en annonçant son attention de joindre l’Open Invention Network.

Fondée en 2005, l’OIN propose un bassin de brevets partagés en open source. Son objectif est de protéger la communauté des développeurs Linux contre les recours en justice des  » Patent Trolls  » ou  » trolls de brevets « , qui cherchent à s’enrichir par le biais de plaintes basées sur la propriété intellectuelle.

Microsoft rejoint l’Open Invention Network pour stimuler l’innovation

Les 2400 entreprises qui membres du réseau, parmi lesquels on compte aussi bien des développeurs indépendants que des géants comme Google et IBM, peuvent exploiter les brevets partagés sans payer de royalties.  Afin de prêter main-forte à l’OIN, Microsoft compte apporter la  » modeste  » contribution de 60 000 de ses brevets.

Selon un billet publié sur le blog de Microsoft Azure par le vice-président Erich Andersen, cette annonce s’inscrit dans la continuité logique de l’évolution de l’entreprise après qu’elle ait joint la fondation Linux en 2016. Il y a quelques jours, Microsoft annonçait l’open sourcing de son framework Machine Learning Infer.NET.

En embrassant l’open sourcing, Microsoft cherche non seulement à redorer son blason, mais aussi à cultiver un environnement plus favorable pour les développeurs et ainsi à stimuler l’innovation grâce au développement collaboratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend