data center Microsoft Hyderabad

Microsoft veut se procurer un terrain de 20 hectares pour un nouveau data center à Hyderabad

Un accord fut signé entre Microsoft et le gouvernement indien pour installer son nouveau data center. Microsoft investit en Inde en s’appropriant légalement un terrain de 20 hectares à Hyderabad. Rapport.

Business Standard divulgue l’information sans commentaires officiels venant de la société. Celle-ci ne prévoit de communiquer ses actions que dans un mois. Le gouvernement Telangana et Microsoft se mobilisent pour mettre en place un data center qui coûterait presque 5 milliards de dollars.

C’est en juillet que la finalisation des dialogues entre la société et le gouvernement local a eu lieu. Selon des sources qui ont intérêt à connaître ce genre d’informations, le gouvernement accepte l’ouverture d’un nouveau data center. Cette nouvelle infrastructure se tiendra près de la ville sur un terrain faisant 20 hectares.

Un projet qui ne manquera pas d’améliorer la gestion des données et l’approvisionnement des clients et serveurs dans le pays.

Microsoft investit en Inde

Les infrastructures de Microsoft en Inde sont nombreuses. Il compte depuis 2015 trois régions Azure en Inde : à Chennai, Mumbai et Pune.

Et en 2019, un accord avec Relance Jio, un opérateur de télécommunication indienne, a permis la construction de data centers à travers le pays. Ce genre de partenariat s’étale souvent sur des décennies. Les deux centres de données étaient alors installés à Gujarat et Maharashtra.

Plus tôt en 1998, Microsoft India prenait place. Aujourd’hui, il est évident que c’est un centre de grande envergure en recherche et en développement pour Microsoft à part Redmond.

Les installations informatiques en Inde

L’Inde a vu se proliférer en son sein de nombreuses installations de data centers et de centre de recherche en informatique. Depuis la fin des années 1990, cet intérêt continue jusqu’à aujourd’hui et d’autres perspectives sont à prévoir.

En 2016, AWS installe une région cloud à trois régions à Mumbai. Récemment en 2020, Microsoft prévoit d’étendre également son activité à Hyderabad. Ce projet commencerait en 2022.

La société dispose aussi d’emplacements Cloudfront Edge dans diverses régions du pays indien : Bangalore, Chennai, Hyderabad, Kolkata, Mumbai et New Delhi.

Très probablement, selon des sources d’AWS, un nouveau projet serait en préparation : une installation Local Zone Edge dans le pays. La ville d’emplacement reste inconnue pour le moment.

Notons aussi que Google dispose de deux installations cloud en Inde : à Delhi et Mumbai.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest