Trois considérations pour la planification de la conception d’un data center

Belden a récemment dirigé un évènement LinkedinLive. Shad Sechrist, ingénieur en solutions avant-vente chez Belden, y a proposé trois considérations pour la conception de data centers. 

Durant une discussion en Live sur Linkedin, plusieurs sujets sur la fibre et les data centers ont été abordés. Shad Sechrist, a donné ses avis sur les points importants à considérer pour la conception des data centers. Selon lui, la sélection de la bonne mise en page dépend des flux de travail et des applications.

Les points essentiels

La directrice des ventes Chrissy Olsen, l’architecte des solutions technologiques Henry Franc, la directrice technique de StrategITcom Carrie Goetz, le chef de projet des services réseau de BlackBox Chris Hillyer ont accompagné Shad Sechrist dans l’évènement. Le choix de la mise en page y a donc été parlé. Durant le débat, chacun avait son préféré mais tous étaient d’accord sur une chose : cela se résume à la préférence.

Shad a annoncé trois considérations à prendre en compte. Il a déclaré qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse.

Eviter les complexités inutiles

Selon Shad, il est radical de définir l’objectif de la redondance et savoir contre quoi protéger les data centers.

L’utilisation des codes de couleur dans le cadre d’une stratégie de redondance est un exemple de complexité. Normalement, les codes de couleur servent aux opérateurs de data centers à voir visuellement la redondance intégrée au système (câbles bleus d’un côté et câbles orange de l’autre, par exemple). Pourtant, lorsqu’un technicien a besoin d’un câble bleu pour effectuer une réparation et qu’il n’en trouve pas, il utilisera probablement un câble orange à la place. Alors, le code couleur perd sa valeur.

On peut en conclure que les avantages peuvent ne pas valoir le niveau de complexité qu’ils apportent.

Maintenir au maximum la cohérence et la standardisation

Rester cohérent est toujours très avantageux. Les opérations sont plus efficaces et avec un coût global inférieur. Le simple fait de bien rassembler les racks et les armoires permet un incroyable gain de temps.

Par ailleurs, il est véritablement important de minimiser les erreurs humaines, la raison principale des temps d’arrêt. Dans ce cas, la normalisation contribue à réduire le nombre d’erreurs dues à un manque de connaissances ou de sensibilisation.

La standardisation nécessite également moins de temps pour remettre les systèmes en ligne.  Elle réduit donc également les interruptions d’activités.

Laisser suffisamment de place pour les chemins et les espaces

A moins d’être pleins, les chemins et les espaces sont parmi les aspects les plus ignorés d’un data center. Or, une bonne gestion des câbles ne devrait pas être une option mais une nécessité.

 Qu’ils soient sous le plancher ou aériens, les chemins ont besoin de suffisamment d’espace pour installer des systèmes de confinement, qu’il s’agisse de racks à échelle, de plateaux, de paniers, etc. Il faut donc s’assurer que le choix de la disposition offre suffisamment d’espace pour la gestion ultime des câbles.

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest