samsung données galaxy

Samsung vendait secrètement les données des smartphones Galaxy

Suite à l’entrée en vigueur du CCPA en Californie (l’équivalent local du RGPD), Samsung vient de mettre à jour sa politique de confidentialité. On découvre avec stupeur que le géant coréen collecte et vend les données des smartphones Galaxy depuis des années.

Ce n’est plus vraiment un secret. Si Google vous propose ses services gratuitement, c’est parce qu’il exploite en échange vos données personnelles à des fins de ciblage publicitaire. ” Si c’est gratuit, c’est vous le produit “ comme le dit si bien l’adage moderne.

Les publicités que nous recevons sur le web via Google sont basées sur les sujets que nous recherchons, les produits que nous achetons ou même les lieux que nous visitons avec la géolocalisation activée sur nos smartphones.

Achetez des leads sur la marketplace I.T

Cependant, peu de consommateurs réalisent que Google n’est pas le seul à collecter les données de smartphones Android. À moins d’opter pour un smartphone de gamme Google Pixel ou Android One, vous ouvrez aussi l’accès à vos données au constructeur de votre appareil. Or, contrairement à Google, certains fabricants n’auront pas de scrupules à partager ces informations avec des tiers…

C’est manifestement le cas de Samsung, leader mondial du marché des smartphones en termes de ventes. Les membres du forum XDA Developers viennent en effet de s’apercevoir que Samsung a créé un système complexe pour collecter différents types de données sur les utilisateurs de ses téléphones et les revendre à des tiers ou les utiliser pour son propre réseau publicitaire.

C’est une nouvelle option récemment ajoutée à l’application Samsung Pay qui a mis le feu aux poudres. Ce nouveau bouton, désactivé par défaut, permet de demander à Samsung de ” ne pas vendre ” les données liées aux paiements réalisés avec l’appli à son réseau de partenaires…

L’ajout de cette option serait lié aux nouvelles règles sur la protection des données adoptées au 1er janvier par la Californie avec le CCPA. Le même jour, Samsung a mis à jour sa politique de confidentialité.

Samsung révèle ses secrets suite à l’adoption du ” RGPD ” californien

Auparavant, toutefois, Samsung n’avait jamais proposé cette option et n’avait d’ailleurs pas précisé vendre les données de son appli Pay à des tiers. En explorant plus en détail cette politique de confidentialité mise à jour, on découvre que Samsung autorise certains tiers à collecter les informations personnelles à moins que l’utilisateur s’y oppose en modifiant les paramètres.

Le géant coréen précise aussi avoir ” peut-être ” vendu plusieurs catégories de données avant l’adoption du CCPA telles que les identifiants personnels uniques, les identifiants en ligne ou les adresses IP, les informations commerciales (achats en ligne, recherches de produits), et les données d’activité internet.

Ces différents types de données ont par ailleurs pu être combinés pour créer un profil complet sur l’utilisateur reflétant ses préférences, ses caractéristiques, sa psychologie, ses prédispositions, ses capacités intellectuelles ou on comportement.

Comme si cela n’était pas assez alarmant, Samsung précise aussi avoir éventuellement vendu des informations personnelles à des tiers à des fins de business. Ceci concerne les noms, adresses, numéros de téléphone, numéros de compte bancaire et de carte de crédit, historique d’achat et de navigation sur le web, et données de géolocalisation. Là encore, ces informations ont pu être combinées pour établir des profils.

De plus, le Customization Service de Samsung collecte lui aussi des données sur les applications utilisées sur votre smartphone Galaxy, la musique que vous écoutez, les sites web que vous visitez, les recherches que vous effectuez où les dates et lieux auxquels vous prenez des photos. Ce service est intégré à l’ensemble du logiciel Samsung Galaxy et aux applications associées. Les informations sont ensuite utilisées à des fins de ciblage publicitaire.

La politique d’exploitation des données de Samsung est donc pire que celle de Google, pour deux raisons principales. Tout d’abord, Samsung ne se prive pas de vendre les données à des tiers. De plus, son utilisation des données est nettement moins mise en lumière et semblerait presque dissimulée…

En conclusion, il est important de garder à l’esprit que votre smartphone Android ouvre l’accès à vos données à Google, mais aussi au constructeur de l’appareil. Tâchez donc de choisir soigneusement la marque de votre téléphone, en vous renseignant sur les pratiques de collecte d’utilisation des données des différents fabricants.

1 commentaire

  1. Alors cumuler la conception du hard et le système d’exploitation, sans parler des services, voire du réseau de distribution comme c’est le cas avec Apple (de tout temps bien avant l’Iphone, le Mac et en fait dès son imagination avec l’Apple II) c’est le summum, qui le dit réellement?