La start-up IoT Sigfox dépose le bilan

Sigfox est une start-up française spécialisée dans l’Internet des objets. Cependant, elle a déposé un bilan de ses activités, invoquant des problèmes issus de la pandémie Covid-19. 

Récemment, Sigfox a déposé son bilan. Covid-19 a notamment laissé de mauvaises traces pour la start-up française. Les rapports ont effectivement confirmé un cycle d’adoption plus lent ainsi que des problèmes de chaîne d’approvisionnement au sein de l’entreprise.

Les activités de Sigfox en détresse

Techcrunch & French Tech Journal sont ceux qui ont initié la publication de la nouvelle. Sigfox a apparemment déposé une demande de mise en faillite en France. Une lenteur au niveau des ventes de ses produits et des conditions difficiles dans l’industrie de l’IoT ont en fait été mises en évidence dans les rapports de son dernier bilan. Tout ce désagrément apparaît après la situation sanitaire flagrante de Covid-19.

Sigfox a été fondée en 2010. Ce dernier opère dans le développement des réseaux sans fil à faible consommation pour les appareils IoT. Cependant, malgré les difficultés auxquelles elle fait face actuellement, elle déclare qu’elle poursuivrait ses activités dans l’intervalle.

Un redressement judiciaire en vue

Bien à la demande de la société, la procédure de redressement judiciaire assimilable au Chapter 11 aux États-Unis a été ouverte au tribunal de commerce de Toulouse.

La société a déclaré que le processus va durer initialement six mois. Par contre, c’est un grand pas qui va lui permettre de rechercher un repreneur, notamment pour « accompagner le développement à long terme de Sigfox et proposer de maintenir les emplois. »

Dans un communiqué à TC, la société a invoqué que « La décision de placer Sigfox sous la protection de la justice dans le cadre de cette procédure a été prise en raison d’un cycle d’adoption plus lent que prévu pour sa technologie, malgré le soutien efficace des actionnaires.»

Covid-19, une crise indéniablement destructive pour Sigfox

La crise pandémique du Covid-19 a en effet été néfaste pour le secteur de l’IoT. Elle a non seulement ralenti l’activité depuis deux ans mais a également mis la pression sur le marché des composants électroniques, déjà en pénurie actuellement. Combinés, ces facteurs ont fortement impacté la situation financière de l’entreprise, en particulier son niveau d’endettement. Malheureusement, cela a freiné l’accélération du développement de Sigfox. L’accélération de sa technologie mondialement reconnue dans un marché de plus en plus concurrentiel semble être encore plus difficile.

D’après les historiques, Sigfox est l’un des premiers acteurs de l’espace des réseaux IoT. La société avait levé plus de 300 millions de dollars auprès d’investisseurs tels que Salesforce, Intel, Samsung, NTT, SK Telecom, les groupes énergétiques Total et Air Liquide, et d’autres encore. Pourtant, la société a enregistré une perte nette de près de 91 millions d’euros (102 millions de dollars) sur des revenus d’un peu plus de 24 millions d’euros (27 millions de dollars) durant son dernier exercice.  Les dettes financières se sont également élevées jusqu’à l’atteinte des 118 millions d’euros (132,8 millions de dollars).

Sources & crédits Source : datacenterdynamics - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest