Accueil > Sécurité > RGPD > Ecoute des utilisateurs de Siri : Apple s’excuse…et licencie 300 employés
hello siri

Ecoute des utilisateurs de Siri : Apple s’excuse…et licencie 300 employés

Apple a publié un communiqué pour s’excuser d’avoir écouté les enregistrements vocaux en provenance de Siri. Dans un même temps, elle a licencié plus de 300 contractuels.

Dernièrement, de nombreux articles et témoignages ont circulé concernant les écoutes des fichiers audio collectés par les assistants vocaux. Google, Amazon, Apple : tous ont dû s’exprimer sur la manière dont ils traitaient ces données. Ils faisaient appel à des entreprises tiers dont les employés écoutaient certains enregistrements effectués par erreur. Chez Apple, ceux-ci devaient notamment décrire les raisons pour lesquelles Siri se déclenchait alors que l’assistant n’était pas sollicité.

La firme de Cupertino, très fiere de la confiance apportée par ses clients, s’est excusée publiquement à propos de ses écoutes. Elle a annoncé avoir arrêté ce programme plus tôt ce mois-ci. Elle a lancé une enquête concernant ces pratiques.

“Cet examen nous a permis de comprendre que nous n’avions pas pleinement atteint le niveau de valeurs que nous défendons et nous nous en excusons”, peut-on lire dans le communiqué de presse.

Les effets indésirables du scandale Siri

Dans un même temps, The Guardian a révélé le 28 août qu’Apple a licencié ses contractuels basés à Cork, en Irlande. Les employés, en congés payés depuis le 2 août, ont bénéficié seulement d’une semaine de préavis. Selon le média britannique, l’ensemble des sous-traitants liés aux écoutes des enregistrements de Siri, plus de 300 personnes, a été remercié.

Pour rappel, le journal avait écrit en juillet qu’Apple observait la même pratique douteuse que ses concurrents. Certains salariés avaient accès à des informations sensibles comme des enregistrements de transactions illicites. Cette semaine, le Canard enchaîné a retrouvé des employés français basés à Prague qui auraient écouté ce type de fichiers. L’un d’entre eux explique qu’il a entendu des conversations avec des avocats et des médecins. Malgré l’anonymisation des données, l’individu assure qu’il aurait découvert aisément l’identité de plusieurs personnes.

Une mise à jour prévue pour octobre

Dans un communiqué, la société a effectué des rappels concernant le fonctionnement de l’assistant depuis son lancement. Apple a également modifié le processus de confidentialité de Siri. Il n’y a plus de sauvegardes des interactions. Elles sont remplacées par des transcriptions générées par ordinateur. Par ailleurs, les utilisateurs pourront bientôt choisir s’ils veulent participer au programme d’amélioration de Siri.

Toutefois, certains employés en interne chez Apple continueront à écouter les échantillons qui ne relèvent pas d’un déclenchement accidentel. Ces erreurs ne seront pas conservées. La mise à jour est prévue au mois d’octobre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend