Accueil > Cloud computing > Le stockage cloud est désormais utilisé par plus de la moitié des entreprises
stockage cloud moitié entreprises

Le stockage cloud est désormais utilisé par plus de la moitié des entreprises

Selon une étude menée par Pure Storage, le stockage cloud est désormais utilisé par 58% des entreprises, au détriment du stockage sur site traditionnel. Le cloud devrait par ailleurs poursuivre son essor au cours des mois à venir, avec 57% des entreprises interrogées désirant l’utiliser davantage au cours des deux ans à venir. 

Le stockage cloud a pris l’ascendant sur le stockage sur site. C’est ce que révèle une étude menée par Pure Storage, le spécialiste du stockage flash, auprès de plus de 9000 responsables informatiques venus du monde entier dont près de 500 en France. Selon l’étude, le stockage cloud est désormais utilisé par 58% des entreprises, contre 42% pour le stockage sur site (on premise). Dans le détail, 22% font tourner leurs applications sur le cloud public, et 23% sur le cloud privé.

Stockage cloud : 57% des entreprises comptent l’utiliser davantage

stockage cloud essor

Par ailleurs, le cloud devrait continuer son essor dans les mois à venir puisque 57% des responsables interrogés affirment leur volonté de l’utiliser davantage. 51% souhaitent utiliser davantage les services de cloud privé, et 43% comptent s’en remettre aux SaaS (logiciels en tant que service).

On dénombre plusieurs raisons qui poussent les entreprises à se tourner vers le cloud. Les principales sont la disponibilité (50%), la réduction des coûts (44%) et la performance (44%). En revanche, la question de la sécurité reste le principal frein à l’adoption. Ainsi, 66% des entreprises françaises ont décidé de réduire leur usage du cloud public au cours des 12 derniers mois pour des raisons de sécurité.

Stockage cloud : sécurité, concentration, coûts… le cloud pose encore de nombreux problèmes

stockage cloud sécurité

La sécurité n’est pas le seul problème du cloud. Une autre étude, publiée par Forrester au début du mois d’août 2017, met en lumière le problème de la concentration dans le secteur du cloud public. Sur le marché des SaaS, Microsoft, Google et Adobe accaparent à eux trois 90% de parts du marché. De même, sur le segment des IaaS et des PaaS, Amazon Web Services, Azure et GPC cumulaient 75% de parts du marché et pourraient atteindre 80% de parts du marché en 2020. Amazon Web Services tout particulièrement domine largement le marché.

Cette concentration pourrait poser problème aux utilisateurs, pour plusieurs raisons. Tout d’abord, compte tenu du faible nombre de concurrents, les hackers peuvent concentrer leurs attaques sur ces cibles ce qui rend très difficile d’assurer leur sécurité. De même, la faible interopérabilité entre les services de ces différents fournisseurs peut être handicapante pour les utilisateurs.

En outre, Forrester souligne que le cloud peut revenir plus cher que les logiciels sur site. Pour cause, les utilisateurs de logiciels on premise peuvent faire des économies en choisissant volontairement de ne pas installer les mises à jour les plus récentes. Ils peuvent aussi faire appel à des tiers pour assurer la maintenance et le support, ce qui revient moins cher. Dans le cas du SaaS, les utilisateurs ne peuvent s’en remettre qu’au vendeur.

De fait, pour l’heure, le cloud présente des avantages mais aussi des inconvénients par rapport au stockage et aux logiciels on premise. Les investissements massifs effectués par les acteurs du cloud devraient toutefois permettre de renforcer la sécurité dans un avenir proche. En revanche, le phénomène de concentration risque au contraire de s’accentuer avec le temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Send this to a friend