top ad blockers

Ad blockers : top des meilleurs logiciels et extensions de blocage publicitaire

Las des publicités en ligne intrusive et du tracking publicitaire sur le web ? Découvrez notre sélection des meilleurs ad blockers : logiciels et extensions pour navigateur de blocage publicitaire.

De toute évidence, la publicité en ligne a des avantages. Elle permet notamment de financer les sites web gratuits, mais aussi de profiter de publicités ciblées à partir de vos données personnelles.

Cependant, de nombreuses publicités en ligne mal conçues se révèlent intrusives et agaçantes au possible. Pire encore, les cookies de tracking et autres traqueurs visant à collecter vos données à des fins de ciblage publicitaire soulèvent des risques pour la confidentialité.

Une récente étude révèle par exemple que 93% des sites pornographiques collectent et transmettent vos données à des tiers à des fins de ciblage publicitaire. Or, vous n’avez pas forcément envie que des informations à caractère intime telles que vos préférences sexuelles circulent de main en main…

Heureusement, il existe de nombreux logiciels et autres extensions de navigateur web de blocage publicitaire. Ces outils vous permettront de bloquer les publicités les plus embêtantes, de vous soustraire aux systèmes marketing les plus intrusifs, voire de bloquer les logiciels malveillants de type Adware qui peuvent contaminer vos appareils électroniques. Voici notre sélection des meilleurs AdBlockers.

AdBlock Plus, la référence des ad blockers

Compatible : Chrome, Firefox, Safari, Opera

AdBlock Plus (ABP) compte parmi les Ad Blockers les plus populaires. Son extension pour navigateur, compatible Firefox, Chrome, Safari et Opera s’installe rapidement et propose une liste de filtres pré-configurés ainsi que la possibilité de filtrer les malwares et les boutons de réseaux sociaux.

Les utilisateurs avancés pourront choisir des listes de filtres supplémentaires, et la possibilité de configurer des filtres personnalisés. Il est aussi possible de supprimer vos sites web favorisés des listes de blocage afin de les aider à continuer à subsister grâce à la pub.

Cet AdBlocker propose d’ailleurs des filtres permettant la  » publicité non-intrusive « . Les utilisateurs qui ne souhaitent recevoir aucune publicité peuvent toutefois désactiver les options dans les paramètres. Sur Android, un navigateur AdBlock basé sur Firefox vous permet de bloquer les publicités. Une application AdBloc Plus est également disponible pour iOS.

AdBlock, (l’autre) référence des ad blockers

Compatible : Chrome, Opera, Safari

Tout d’abord, il convient de préciser que AdBlock n’est aucunement lié à AdBlock Plus. Il ne s’agit donc en aucun cas d’une version allégée d’ABP.

Cet ad blocker compte lui aussi parmi les références du marché. Son extension compatible Chrome, Opera et Safari utilise une série de listes de filtres pour bloquer automatiquement le contenu publicitaire en provenance de serveurs et agences publicitaires connus.

Les utilisateurs peuvent s’en tenir aux listes par défaut, s’inscrire à des listes optionnelles, ou même créer leurs propres listes. Là encore, il est possible de  » whitelister  » vos sites web favoris.

Shelblock : un ad blocker pour tout le système

Compatible : Windows

Jusqu’ici, nous vous avons présenté des ad blockers pour les navigateurs web. Le logiciel anti pub Shelblock se distingue de ces derniers par sa capacité à empêcher les publicités d’apparaître dans l’ensemble de l’OS, et non seulement dans le navigateur.

De fait, il ne s’agit pas d’une extension pour Chrome ou Firefox, mais d’un logiciel compatible avec Windows. Une fois installé, il bloque toute bannière publicitaires de toutes les applications.

Une version Premium permet de se passer des annonces interstitielles qui interrompent la lecture sur les services de streaming (YouTube, Spotify, etc.) Elle protège en plus contre les sites malveillants qui font du phishing. Ainsi, on a affaires à beaucoup plus qu’un ad blocker classique. Parallèlement, elle met également en place un système de contrôle parental.

Celui-ci bloque automatiquement un certain nombre de sites web peu adaptés à un jeu public. Parallèlement, il filtre également les résultats affichés par les moteurs de recherche et met en place un mot de passe, toujours dans le but de protéger les enfants.

AdBlocker Ultimate, l’ad blocker totalement indépendant

Compatible : Chrome, Firefox, Safari, Opera

Moins connu que ABD et AdBlock, AdBlocker Ultimate reste un excellent choix. Cette extension gratuite n’est affiliée à aucune entreprise publicitaire, et filtre donc absolument toutes les publicités. C’est son point fort par rapport à la concurrence.

De plus, cette extension bloque automatiquement les malwares, adwares et domaines de tracking déjà connus. Cette extension est compatible Chrome, Firefox, Safari et Opera et s’adresse aux internautes qui ne souhaitent recevoir aucune publicité.

Ublock Origin, l’ad blocker minimaliste

Compatible : Chrome, Firefox, Safari

Ublock Origin est une extension de blocage publicitaire pour navigateur qui met l’accent sur la simplicité et l’efficacité. Si vous souhaitez profiter d’un ad blocker sans vous encombrer d’une usine à gaz, voilà un excellent choix.

Cette extension est fournie avec plusieurs listes de filtres pour les sources de publicités et de malwares les plus connues. Des listes additionnelles sont disponibles, et il est possible de lire et de créer vos propres filtres à partir de fichiers hôtes.

AdLock, un ad blocker sous forme de logiciel

Compatible : Windows, Chrome, Android

Si vous préférez un logiciel plutôt qu’une extension de navigateur web, AdLock est l’une des solutions qui s’offrent à vous. Ce logiciel fait office de bloqueur publicitaire pour votre navigateur web, mais aussi les publicités dans les logiciels comme Skype ou les jeux vidéo.

L’application fonctionne en arrière-plan, en utilisant des filtres pour bloquer les pubs, les popups et les vidéos qui se lancent automatiquement. Elle permet aussi d’accélérer les temps de chargement, et bloque automatiquement les sites web dangereux grâce à la fonctionnalité Safe Browsing.

Le blocage publicitaire n’étant clairement pas dans l’intérêt de Google, la version Android d’AdLock n’est pas disponible sur le Play Store. Vous devrez obligatoirement la sideloader pour l’utiliser sur votre smartphone ou votre tablette.

AdAway, le meilleur ad blocker pour Android

Compatible : Android

Si vous recherchez un ad blocker spécialement pour votre appareil Android, vous pouvez vous tourner vers AdAway. Ce bloqueur gratuit et open source fonctionne au niveau du fichier hôte, ce qui signifie que les requêtes envoyées par les pages web à un fournisseur de publicités sont automatiquement redirigées vers une fausse adresse IP.

Ceci permet d’économiser de la bande-passante, et d’éviter de recevoir des publicités intrusives. Vous pourrez utiliser des fichiers hôtes en provenance de différentes sources ou créer le vôtre. Il est possible de blacklister ou de whitelisyer certaines adresses ou d’ajouter vos propres redirections en fonction de vos préférences.

Malheureusement, cette application n’est pas disponible sur le Google Play Store. Vous devrez la sideloader pour pouvoir l’installer sur votre appareil Android.

Firefox Focus, un navigateur web avec ad blocker intégré

Compatible : Android, iOS

Firefox Focus est un navigateur mobile dérivé de Mozilla Firefox. Il met l’accent sur la confidentialité, avec des fonctionnalités d’adblocking et d’anti-tracking.

De plus, l’historique et les cookies sont automatiquement effacés. Les utilisateurs peuvent bloquer les publicités, les outils analytiques, les traqueurs de réseaux sociaux ou le contenu en fonction de leurs préférences à l’aide d’une interface intuitive basée sur des interrupteurs. Cerise sur le gâteau : la vitesse de navigation est légèrement accélérée par rapport à Firefox.

Disconnect, l’ad blocker le plus radical

Compatible : Chrome, Firefox, Opera, Safari

Disconnect est une puissante extension de navigateur qui permet non seulement de bloquer les publicités, mais aussi les cookies de tracking et d’analyse.

L’utilisateur peut choisir de tout désactiver, ou seulement le contenu de son choix. Il est possible d’établir des whitelists et des blacklists, et un service VPN est inclus.

Comment les annonceurs survivent-ils dans un environnement hostile aux publicités ?

Il faut l’avouer, si personne n’aime les publicités sur le web, ils financent bon nombre des services qu’on utilise. Mais alors, comment font les annonceurs pour toucher leur cible ? Tout d’abord, une bonne agence SEA (Search Engine Advertising) conseillera dorénavant à ses clients de privilégier une campagne axée sur les pages de résultats de Google.

De fait, il s’agit des référencements sponsorisés mettant en avant les pages désirées dans les résultats du moteur de recherche. Cette solution permet de contourner le recours à la plateforme d’AdSense, la régie publicitaire de Google. Celle-ci n’est pas concernée par l’Ad Blocker natif de Chrome, car elle respecte les critères établis par le géant du web (pas de pop-up, etc.) Toutefois, eAdSense n’échappe pas à la plupart des Ad Blockers. Ainsi, les annonceurs se sont adaptés.

Mais rassurez-vous, cela préserve l’expérience utilisateur puisque ce dernier n’aura pas à subir 20 pop-up pour aboutir à une page remplie de bannières publicitaires. De plus, cela évite aussi de nous exposer à des publicités qui n’ont rien à avoir avec ce qu’on recherche. En effet, une page sponsorisée sur une requête donnée correspondra au moins à ladite requête. Le contraste est saisissant avec les bannières qui nous rappellent simplement ce qu’on a recherché il y a un an.

Comment fonctionnent Adblock et les autres bloqueurs de publicité ?

Il est intéressant de s’intéresser aux bloqueurs de publicité tels que Adblock si vous cherchez à monétiser votre site avec des publicités. En effet, la monétisation d’un site recouvert de pubs repose sur l’affichage et le suivi de ces dernières. Autrement, il suffit que la publicité apparaisse, mais aussi que le pixel de suivi des impressions se déclenche. À cet effet, les bloqueurs de publicité empêchent le chargement de ses deux éléments. Ce qui signifie donc que vous ne percevez aucun revenu publicitaire pour la session de cet utilisateur.

À noter que Adblock s’applique non seulement aux publicités programmatiques, mais aussi aux promotions internes et aux plateformes publicitaires. Un taux d’utilisation des blocs publicitaires a été relevé selon le GlobalWebIndex. Sur tous les continents, les taux varient entre 25 et 50%, selon les données récentes. Bien que ces derniers dépendent aussi de la composition du site, il faut partir du principe qu’une partie non négligeable de vos revenus peuvent être annulés par les bloqueurs de publicité.

Sur le marché, Adblock occupe plus d’une majorité sur la toile, avec Adblock Plus et Adblock Pro, avec près de 93% de la globalité. 

Source : kevel.co

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest