amd google microsoft revenus data center cloud

AMD, Google et Microsoft explosent leurs objectifs grâce au Cloud et aux Data Centers

Au premier trimestre 2021, les revenus des principaux acteurs de l’industrie du Cloud se sont envolés. Les prévisions des analystes ont été surpassées. Le fabricant de puces AMD a doublé ses revenus liés aux Data Centers, tandis que Google et Microsoft profitent d’une forte croissance grâce au nuage informatique.

Le Cloud Computing est de plus en plus adopté. Les entreprises de tous secteurs se tournent vers cette technologie, afin de remplacer leurs infrastructures sur site et profiter de nombreux avantages.

Alors quelles sont les conséquences pour les fournisseurs de services Cloud et les fabricants de hardware ? Le Cloud Computing est-il réellement rentable ?

Pour l’heure, les investissements de Google, Microsoft et AMD semblent porter leurs fruits. Grâce au Cloud, les revenus de ces entreprises se sont envolés au premier trimestre 2021.

AMD double ses revenus Data Center

Lors de l’annonce de ses résultats financiers pour le premier trimestre 2021, AMD vient de surpasser toutes les prévisions des analystes. Son chiffre d’affaires atteint 3,45 milliards de dollars, ce qui représente une hausse de 93% en un an.

La croissance concerne tous les segments de l’entreprise, malgré des ruptures de stock constantes pour tous les CPU et GPU grand public. Un phénomène lié à une demande record, et à des perturbations logistiques liées à la pandémie de COVID-19.

En dépit de la pénurie, ce segment a rapporté 2,1 milliards de dollars à AMD sur la période. C’est une hausse de 46% par rapport à l’an dernier, principalement liée au succès des gammes Ryzen et Radeon.

En outre, AMD a aussi récupéré des parts du marché des PC de bureau suite à la percée d’Intel au précédent trimestre. La firme excelle aussi sur le segment des notebooks, et bat son record de revenus pour les processeurs mobiles pour le sixième trimestre d’affilée.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Toutefois, c’est le groupe EESC qui rencontre le plus grand succès. Cette division, en charge des puces de Data Center et des consoles de jeux vidéo, rencontre une croissance de 286% par rapport à l’an dernier. Ses revenus atteignent 1,35 milliard de dollars.

Cet essor est principalement lié aux ventes de processeur EPYC, qui ont plus que doublé au cours du trimestre. Les processeurs EPYC Rome et Milan se sont vendus comme des petits pains, et les revenus Data Center de AMD ont donc fortement contribué aux revenus massifs de l’entreprise.

La marge brute de AMD reste de 46%, sans réel changement. Ses objectifs pour le prochain trimestre sont de 3,6 milliards de dollars, soit 86% de hausse par rapport à la même période en 2020.

Ses objectifs pour l’année complète sont de 1,3 milliard de dollars, ce qui signifie qu’elle s’attend à ce que les performances se poursuivent tout au long de l’année. Ce revenu serait une croissance de 50% par rapport à l’an passé, alors que les prévisions étaient auparavant de 37%. Elles ont été revues à la hausse en raison d’une augmentation de la demande sur le marché du Data Center.

Les revenus de Google Cloud en hausse de 46%

Google Cloud rencontre aussi une forte croissance pour le premier trimestre 2021. Lors de l’annonce de ses résultats trimestriels, la maison-mère Alphabet annonce un chiffre d’affaires de 4,047 milliards de dollars pour la division. C’est une hausse de 46% par rapport à l’an dernier, ou les revenus s’élevaient à 2,78 milliards de dollars.

Selon la CFO de Google et Alphabet, Ruth Porat, «  ces revenus reflètent une force et une opportunité à la fois pour la GCP (Google Cloud Platform) et pour Workspace « . La perte d’exploitation s’élève tout de même à 974 millions de dollars, mais cela reste nettement moins que l’année précédant où le déficit atteignait 1,73 milliard de dollars.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Quoi qu’il en soit, Alphabet se concentre sur le long terme et continue à investir «  agressivement  » dans le Cloud pour nourrir la croissance. En outre, Porat souligne le fait que cette hausse de revenus témoigne de l’essor du Cloud Computing dans sa globalité. Les revenus de Workspace profitent à la fois d’une croissance en termes d’utilisateurs, et de revenu moyen par utilisateur.

Au total, pour le premier trimestre 2021, Alphabet enregistre un chiffre d’affaires de 55,3 milliards de dollars en hausse de 34%. Les prévisions des analystes, à 51,68 milliards de dollars, ont été dépassées.

Comme à l’accoutumée, une majeure partie de ces revenus sont liés à la division Google Services avec un CA de 51,18 milliards de dollars. Plus spécifiquement, les revenus publicitaires de Google atteignent 44,68 milliards de dollars, en hausse par rapport aux 33,76 milliards de dollars du premier trimestre 2020.

Les revenus publicitaires de Google Search et d’autres services, à l’exception de YouTube, ont atteint 31,88 milliards de dollars. Du côté des publicités YouTube, les revenus sont passés de 4,04 milliards de dollars à 6 milliards de dollars. Enfin, les revenus liés à la catégorie  » Other bets  » d’Alphabet passent à 1968 millions tandis que la perte d’exploitation atteint 1,15 milliard de dollars.

Selon le CEO d’Alphabet et Google, Sundar Pichai,  » au cours de l’année passée, de nombreuses personnes se sont tournées vers Google Search et divers services en ligne pour rester informées, connectées et diverties. Nous avons continué à délivrer des services de confiance pour aider les gens autour du monde. Nos services Cloud aident les entreprises, petites et grandes, à accélérer leur transformation numérique « .

Microsoft surpasse les attentes sur les revenus Cloud et les ventes de PC

Le géant de Redmond, Microsoft, a également surpassé les prévisions des analystes pour le trimestre. Ces derniers attendaient un chiffre d’affaires de 41,05 milliards de dollars, il atteint finalement 41,7 milliards de dollars. Les revenus par action sont de 2,03 dollars contre 1,78 dollar attendu. Les revenus  » Intelligent Cloud  » atteignent 15,12 milliards de dollars au lieu des 14,9 milliards prévus, et les revenus liés aux PC sont de 13,04 milliards au lieu de 12,6 milliards.

La division Cloud Azure est le principal facteur de croissance de la firme américaine. Le chiffre d’affaires de 15,12 milliards de dollars représente une hausse de 23% en un an. Comme le souligne le CEO de Microsoft, Satya Nadella,  » après un an de pandémie, l’adoption numérique ne ralentit pas. Elle accélère, et ce n’est que le début. Nous construisons le Cloud pour la prochaine décennie, afin de nous étendre dans tous les domaines de la technologie et aider nos clients à se transformer « .

Selon les analystes, Microsoft profite particulièrement de son emprise sur le monde de l’entreprise. Grâce à sa suite d’outils comme Office 365 ou Teams, le Cloud de la firme séduit les plus grandes organisations.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

La division PC se porte elle aussi très bien. Le segment  » More Personal Computing  » rencontre une croissance de 19% sur un an. Les revenus des ventes de PC Windows sont en hausse de 10%, au même titre que les produits commerciaux et services Cloud Windows. Les revenus liés au gaming et à la Xbox bondissent de 35%.

De manière générale, les principaux acteurs de l’industrie du Cloud se portent très bien. L’adoption de l’informatique en nuage n’a fait qu’accélérer dans un contexte de pandémie, et cela se répercute directement sur les revenus de Microsoft, Google Cloud et AMD.