Un homme britannique accusé de voyeurisme et de pédophilie arrêté

Un hacker britannique accusé de voyeurisme et de pédophilie arrêté

À Nottingham au Royaume-Uni, un homme a écopé de deux ans de prison pour avoir espionné des téléphones ainsi que des ordinateurs et collecté des images à caractère sexuel. 

Du voyeurisme bien ficelé

Le coupable répond au nom de Robert Davies. Il est âgé de 32 ans et s’est doté d’un arsenal de hacker pour mener ses actes de perversions. Il s’est notamment équipé d’un RAT (outils d’administration à distance) pour espionner ses victimes et voler leur données.

L’homme a abusé des sites de rencontre pour appâter ses victimes pour ensuite leur envoyer des liens malveillants. En infectant les téléphones et les ordinateurs, les Malwares échappent aux antivirus grâce au crypteur.

Il utilise ensuite les RAT pour accéder à distance aux appareils et voler toutes les images sexuelles (principalement celles de femmes). Robert Davies a stocké toutes les données volées. Selon la National Crime Agency (NCA) du Royaume-Uni, il aurait également espionné une adolescente via une webcam corrompue.

Près de 30 victimes identifiées dont des enfants

Au cours de l’enquête, les autorités ont identifié 30 victimes. Les données saisies comportaient des images et vidéos compromettantes d’enfants. Robert Davies aurait également mis en vente ces données volées sur le site WeLeakInfo, aujourd’hui fermé. Ce recel de données a permis à la police britannique de remonter jusqu’à 21 autres personnes et de les arrêter.

Au cours des trois dernières années, Robert Davies a déjà été arrêté trois fois. Il est condamné à deux ans de prison ferme pour utilisation abusive d’ordinateur, de voyeurisme et de possession d’images indécentes d’enfants. Il est aussi poursuivi pour possession d’images pornographiques extrêmes.

Il est également fiché sur le registre des délinquants sexuels et a l’interdiction d’entrer en contact avec cinq de ses victimes pendant 10 ans. Les experts recommandent plus que jamais aux utilisateurs d’être particulièrement vigilants avec les liens reçus via mail, SMS ou chat. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest