Data center in nature.network servers racks with light,3D physically rending high quality.the cloud image of the background,shoot in QinHai,China with myself.

Data Center : Equinix investit 3,7 milliards de dollars pour devenir neutre en carbone, une 1ère dans l’industrie

Equinix, la fiducie d’investissement immobilier en data centers se lance un défi, celui de devenir neutre en carbone d’ici 2030. Dans le secteur, c’est la première entreprise à faire le pas.

L’entreprise californienne compte, aujourd’hui, 230 data centers dans le monde. Ces infrastructures représentent une puissance de calcul élevée, mais sont aussi très énergivores. Pour réduire l’impact environnemental, des mesures sont mises en œuvres chez Equinix. Ces dernières sont, pour la plupart, financées par les obligations vertes.

Katrina Rymill, vice-présidente des relations avec les investisseurs et de la durabilité d’Equinix a, à ce titre, dévoilé une émission de plus de 3,7 milliards de dollars d’obligations vertes. Cette somme permettra de sponsoriser « des projets de bâtiments verts, d’énergie renouvelable, d’efficacité énergétique, d’efficacité de l’eau, de réduction des déchets et de transport propre. Ces objectifs s’accordent à l’ODD des Nations-Unis ainsi qu’à l’Accord de Paris.

L’activité d’Equinix lui a permis de réaliser un bénéfice net de 68 millions de dollars sur un revenu total de 1 658 milliards lors du second trimestre 2021. On notera que l’entreprise propose des services de colocation de data centers. Ses clients peuvent, à ce titre, faire héberger des serveurs et autres matériels de stockage. Leurs machines ont, par la même occasion, de communiquer en privé.

Une technologie innovante et performante

Aucun data center ne peut fonctionner sans énergie. Au-delà de sa mise en marche, celle-ci est également sollicitée dans le refroidissement du système. De son côté, Equinix s’est déjà lancé dans sa quête du zéro carbone. 180 de ses data centers bénéficient, à ce jour, de 100 % d’énergie renouvelable.

On notera que les besoins en énergie affichent une tendance croissante actuellement. Cela s’explique par l’optimisation des serveurs, la conception de plus d’infrastructure et la multiplication des opérations. Notons qu’en 2018, la consommation énergétique des data centers atteignait 205 térawattheures. Ce chiffre représente 1 % de la consommation en énergie dans le monde. Fort heureusement, l’efficacité des data centers ainsi que les efforts menés pour minimiser leur consommation d’énergie compense cette augmentation.

Pour Equinix, l’atteinte de ses objectifs de PUE est liée à « une combinaison d’investissements dans l’efficacité énergétique, de meilleures pratiques et d’une discipline opérationnelle ». Bien que l’électricité et l’eau soient fournies par des services publics et des entreprises tierces, la société exploite aussi l’énergie solaire tout en captant l’eau de pluie pour ses data centers. Celle-ci utilise même des piles à combustible dans le but de « réduire la pression sur le réseau électrique déjà sollicité ». Enfin, une étude est réalisée sur l’hydrogène et son apport potentiel dans la stratégie énergétique de l’entreprise.

L’eau, un défi de taille au même titre que l’électricité

L’eau constitue également une ressource clé pour Equinix, dans la mesure où celle-ci permet de garder ses data centers au frais. Puisque cette ressource commence à devenir rare, la société envisage des solutions de refroidissement à sec. Cependant, cela implique de réduire sa consommation énergétique et de collaborer avec des entreprises tierces spécialisées dans les technologies de refroidissement avancées avec et sans eau.

Sources & crédits Source : greenbiz - Crédit :

Pin It on Pinterest