Pourquoi les dealers délaissent le Dark Web pour les applis Android

Pourquoi les dealers délaissent le Dark Web pour les applis Android

Le Dark Web a toujours été un modèle de marché établi pour le trafic de drogue, mais il semblerait que les dealers délaissent ce canal privilégié au profit des applis Android. Quelles sont les raisons de ce changement ? Les analystes de Resecurity, une société de cybersécurité américaine, répondent à la question. 

Des applis Android pour mieux échapper aux autorités

Le Dark Web est connu pour être un terrain privilégié pour les commerces illicites, dont le trafic de drogue. Face à quoi, les autorités mènent régulièrement des investigations pour débusquer la face cachée d’Internet. Les efforts finissent parfois par payer, comme avec le démantèlement d’Hydra Market.

Ce site Web russe est devenu en quelques années la plaque tournante des contrebandes. La plateforme a été démantelée par la police allemande en avril 2022. Le site comptait à ce moment-là 17 millions de clients et enregistrait plus de 19 000 comptes vendeurs. 

Face à une trop grande exposition du Dark Web, les cybercriminels ont cherché de nouvelles plateformes d’échange plus discrètes qui leur permettraient de mieux échapper aux autorités. Dans ce schéma, lesanalystes de Resecurity ont identifié une nouvelle tendance chez les criminels, notamment chez les dealers de drogue : les applis Android.

Les dealers passent aux applis Android pour plus de confidentialité

Hydra Market était de loin le plus grand marketplace du Dark Web avant son effondrement. Après la chute du leader du marché, de nombreux autres sites ont vu le jour, espérant récupérer la base de clientèles d’Hydra. RuTor, WayAway, Legalizer, OMG!, Solaris et Nemesis sont de ceux-ci.

Selon les chercheurs de Resecurity, ces nouveaux acteurs du Dark Web parmi lesquels Yakudza, TomFord24, 24De luxe, PNTS32, Flakka24, 24Cana et CarteSTGK ont associé leur site à des applis Android. Grâce à quoi, les dealers peuvent communiquer plus discrètement. Les experts estiment que cette tendance va se confirmer courant 2023. Les applications viendront progressivement remplacer les forums qui semblent exposer davantage les dealers.

« Les applications mobiles offrent la possibilité de transférer des détails sur les commandes de drogues réussies, et elles peuvent également envoyer les coordonnées géographiques du colis laissé par le coursier pour un ramassage ultérieur », expliquent les analystes de Resecurity.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest