zuckerberg horizon meta metavers

Facebook lance son métavers en France, internet lui rit au nez

La première appli de métavers de Meta, Horizon World, est enfin disponible en France et en Espagne. Malheureusement, la photo partagée par Mark Zuckerberg sur son Facebook pour l’occasion provoque l’hilarité sur tous les réseaux sociaux…

Le métavers de Mark Zuckerberg ressemble de plus en plus à un rêve impossible à réaliser, un projet utopique et trop ambitieux auquel il s’accroche désespérément. En fait, le métavers de Meta ne ressemble à rien… et c’est justement son problème.

Depuis le 17 août 2022, l’appli de réalité virtuelle « Horizon World » de Meta est disponible en France et en Espagne. Cette plateforme de « Social VR » pour le casque Meta Quest est censée poser les bases du futur métavers. Jusqu’à présent, seuls les utilisateurs américains et canadiens pouvaient y accéder.

Et pour célébrer ce lancement dans deux grands pays d’Europe, le CEO a jugé bon de l’annoncer sur sa page Facebook. La publication présente l’avatar de Mark Zuckerberg se tenant debout devant des modèles miniatures de la Tour Eiffel et de la cathédrale Tibidabo sur une vaste étendue d’herbe.

zuckerberg post facebook

Or, la qualité des graphismes est tout simplement médiocre. Alors que le métavers nous est vendu comme une copie numérique de notre monde, la capture d’écran partagée par Zuckerberg semble tirée d’un jeu PSOne des années 90.

Pourtant, Horizon World est le fruit de plusieurs années de développement et plus de 10 milliards de dollars d’investissements. Initialement présentée fin septembre 2019, l’appli n’est sortie sur Meta Quest qu’en début d’année 2022 en Amérique du Nord.

Deux ans de développement et dix milliards de dollars pour des graphismes dignes de Kirby sur Nintendo 64 : il n’en fallait clairement pas plus pour déchaîner les moqueries des internautes du monde entier.

https://twitter.com/joeljohnson/status/1559924195152257032

Cette image présentant l’avatar de Mark Zuckerberg au regard éteint dans un paysage presque vide a même provoqué le retour du jeu « Second Life » en tendance sur Twitter. Certains estiment que même ce vieux simulateur lancé en 2003 avait de meilleurs graphismes.

De même, le métavers de Facebook a été comparé avec le jeu de combat de véhicules Twited Metal paru sur PlayStation en 1996. Force est d’admettre que même la tour Eiffel de ce jeu était plus belle…

Le métavers n’arrive pas à être crédible

Ce n’est pas la première fois que Zuckerberg et son entreprise sont tournés au ridicule dans leur projet de monde virtuel. Fin 2021, le studio d’animation 3D Surreal Entertainment avait réalisé une vidéo parodique de la démo présentée par Meta.

Déjà en 2017, la première démo de l’appli VR Facebook Spaces provoquait l’hilarité avec un avatar de Zuckerberg à peine ressemblant. Cette présentation était d’autant plus grotesque que le milliardaire avait choisi d’utiliser la VR pour visiter Puerto Rico, alors que l’île venait d’être ravagée par un ouragan.

zuckerberg puerto rico

Par ailleurs, le métavers ne fait pas le bonheur des actionnaires de Facebook. À la fin du mois dernier, la firme a annoncé plusieurs milliards de dollars de pertes au second trimestre liées à la chute des ventes de sa division dédiée au métavers : Reality Labs. Au total, cette branche de l’entreprise a déjà perdu 16 milliards de dollars au fil des 18 derniers mois.

Même si la firme parvient à améliorer son monde virtuel Horizon World, elle devra faire face à la concurrence de géants du jeu vidéo comme Activision Blizzard et Riot Games. Même si ces studios n’ont pas encore annoncé de projet de métavers, les joueurs semblent pour l’instant largement plus attirés par les jeux en ligne classique que par des jeux VR aux graphiques archaïques.

Soulignons d’ailleurs que Meta a mal choisi sa date pour attirer les gamers. Alors que Zuckerberg publiait sa photo risible sur Facebook, Epic Games lançait un crossover entre son jeu Fortnite et le célébrissime manga Dragon Ball Z

En outre, les gamers semblent déjà lassés des tentatives de l’industrie d’utiliser les technologies du Web3 comme prétexte pour leur soutirer plus d’argent. Par exemple, les NFT ont été massivement rejetés par cette communauté.

Certes, certains jeux ont rencontré un immense succès malgré leurs graphismes désuets. Le meilleur exemple est Minecraft, mais ce titre a su séduire les joueurs par la profondeur de son gameplay et les nombreuses possibilités offertes. Pour l’instant, Horizon World ne dispose pas de ces atouts…

Mark Zuckerberg doit-il renoncer à son rêve ?

Début août 2022, le créateur de l’Ethereum critiquait lui aussi violemment le métavers de Meta. Selon lui, tout ce que peut produire Mark Zuckerberg à l’heure actuelle est voué à l’échec.

Malgré les critiques et les lourdes pertes financières, Meta semble déterminée à aller au bout de son projet. Rien ni personne ne semble pouvoir arrêter le projet fou de Zuckerberg.

Sa vision est celle d’un espace numérique interconnecté et persistant au sein duquel les utilisateurs peuvent sociabiliser et jouer à des jeux. Il estime que le métavers est le successeur d’internet, avec comme principal point fort la possibilité d’incarner son avatar.

Pour sa défense, il faut reconnaître que les internautes qui critiquent Horizon World semblent incapables de se projeter à long terme. Il est évident que cette appli simpliste n’est qu’un embryon du métavers promis par Meta.

De plus, la comparaison avec des jeux en 2D comme Second Life n’a aucun sens. Il s’agit d’une application de réalité virtuelle, et les graphismes sont moins détaillés pour le moment. De plus, le rendu 3D de la VR est impossible à restituer sur une capture d’écran 2D.

Pointer du doigt cette appli pour discréditer tout le concept de métavers est un peu idiot, même s’il est tentant de s’en prendre à cette proie facile

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest