Fausse offre d'emploi : de nombreux Français piégés par cette arnaque de phishing

Fausse offre d’emploi : de nombreux Français piégés par cette arnaque de phishing

Depuis quelques années, les arnaques aux fausses offres d’emploi se multiplient, et les Français n’y échappent pas. Récemment, beaucoup ont été victimes d’une campagne d’escroquerie abusant une agence française de développement Web.

Usurpation d’identité d’une société et diffusion de fausses offres d’emploi

Dans une campagne de fraude à l’emploi, l’escroc peut prétendre être une agence de recrutement entièrement fictive ou usurper l’identité d’une société connue. L’arnaqueur diffuse souvent une offre d’emploi alléchante avec des conditions de travail idylliques et un salaire mirobolant. 

Les candidats qui répondent à l’annonce sont souvent invités à répondre à un questionnaire ou remplir un formulaire de type fiche de renseignement. Au-delà des informations d’identité, les escrocs demandent aussi les données bancaires pour soit-disant la mise en place du paiement des salaires, pièces justificatives à l’appui. 

Les fraudes à l’emploi se déroulent généralement de cette manière. Pour chaque campagne, les escrocs peuvent cibler un métier particulier et/ou usurper une société légitime.  

Cas de Kwantic : une offre frauduleuse ciblant les UX Designer

Sur Indeed, une offre frauduleuse prétendument publiée par Kwantic, proposait un poste d’UX Designer payé à plus de 3 000 euros par mois. Si l’annonce a déjà été supprimée après signalement, les conséquences peuvent être parfois graves.

Le processus de recrutement se déroule de manière très professionnelle, jusqu’à ce que le fraudeur annule le rendez-vous pour le dernier entretien. Face aux promesses alléchantes, certains candidats étaient prêts à quitter leur emploi. D’autres se sont déplacés de loin sans aucune possibilité de remboursement. 

Les conséquences des fausses offres d’emploi peuvent être catastrophiques pour les postulants. À cela s’ajoutent les données personnelles qui sont désormais entre les mains des escrocs. Ces précieuses données restent en effet les principales motivations des escrocs. 

Comment se protéger de ces escroqueries ?

Fausse offre d'emploi : de nombreux Français piégés par cette arnaque de phishing

Les fausses offres d’emploi sont aujourd’hui très bien conçues. Certaines ne comportent ni fautes de grammaire ni fautes d’orthographe. Les escrocs intègrent même à l’annonce des informations exactes qu’ils obtiennent facilement sur les registres des sociétés. Il est donc parfois difficile de détecter les annonces frauduleuses.

Dans les fausses offres d’emploi, les escrocs font toujours de belles promesses. Les offres particulièrement alléchantes devraient alerter les candidats. Face à quoi, les postulants devraient avoir le réflexe de vérifier si la société ou l’organisation nommée existe réellement dans le registre officiel.

Après quoi, il faut prendre le temps de se renseigner directement auprès de l’employeur sur l’authenticité de l’offre avant de postuler. Enfin, les recruteurs qui demandent de l’argent devraient aussi alerter. 

L’annonce frauduleuse abusant de Kwantic par exemple a fait près de 130 victimes. Le nombre de personnes piégées devrait baisser si les postulants prennent le temps de vérifier les annonces avant d’y répondre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest