Financement du Freedom Convoy : l'identité des donateurs exposée

Au Canada, des pirates dévoilent l’identité des donateurs finançant la manifestation anti-vaccin

Le site de crowdfunding GiveSendGo collecte des fonds en faveur des camionneurs d’Ottawa qui participent au Freedom Convoy, la manifestation canadienne anti-vaccin. Le site a été piraté et les hackers exposent des détails sur l’identité des donateurs.

Des pirates non identifiés

Depuis le 28 janvier, le Canada et les États-Unis empêchent les camionneurs non vaccinés de traverser les frontières. Les routiers canadiens ont immédiatement protesté contre cette décision. Leur manifestation, baptisée  Freedom Convoy, paralysent la ville d’Ottawa.

Les manifestants ont lancé une campagne de collecte de fonds sur le site GoFundMe. Mais le montant reçu a rapidement été gelé par le gouvernement canadien qui évoque une utilisation illégale de l’argent collecté.

Les routiers se tournent alors vers le site GiveSendGo pour trouver un soutien financier. Mais dans la soirée du 13 février, les responsables de cette plateforme de financement participatif annoncent que des hackers ont pris le contrôle du site Web, causant une fuite de données.

Les données volées sur GiveSendGo étaient disponibles sur Distributed Denial of Secrets. Ce collectif axé sur le partage de données d’intérêt public n’est pas l’auteur du piratage. L’identité des hackers restent jusqu’ici inconnus

30 mégaoctets d’informations sur les donateurs de GiveSendGo

Distributed Denial of Secrets affirme détenir 30 mégaoctets d’informations sur les donateurs de GiveSendGo. Les informations sont mises à disposition des journalistes et des chercheurs. Le fichier contient notamment les noms, les adresses email, les codes postaux et les adresses IP des donateurs.

Les données divulguées suggèrent  également que la campagne a permis de récolter jusqu’ici 10,7 millions de dollars depuis son lancement le 2 février dernier. Ce montant a été obtenu grâce à 92 400 dons dont 41 % issus des États-Unis. Le reste de l’argent est de source canadienne

Ce piratage est considéré comme une opération de hacktivisme. Les utilisateurs du site GiveSendGo détourné par les hackers sont effectivement redirigés vers un autre qui présente un manifeste anti-blocus.  

Dans ce manifeste, les pirates s’adressent aux responsables de GiveSendGo et déclarent : « Vous vous engagez à financer tout ce qui entretient la désinformation jusqu’à ce qu’il brûle les démocraties collectives du monde ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Pin It on Pinterest